Heal Africa : l'hôpital qui répare les femmes, les hommes et les enfants
ISESOD: L'Institut Supérieur d'Environnement Solidaire et de Développement
English English French French Swahili Swahili

RDC : Les récentes ordonnances présidentielles, à la base d’une énième tension politique au sein du FCC-CACH

Le Premier ministre et le Front Commun pour le Congo se disent mécontents des ordonnances présidentielles nommant des magistrats et des militaires publiées le 17 juillet dernier. Ils ont exprimé leur mécontentement dans un communiqué de presse rendus publics ce 21 juillet dans la capitale congolaise.

Les partisans de la plateforme politique CACH ne trouve pas pertinent ce mécontentement de leur partenaire du FCC. Cette nouvelle tension politique entre les deux partenaires de la coalition au pouvoir soulève le débat.

Dans son communiqué, Sylvestre Ilunga Ilunkamba s’inquiété de n’avoir pas été informé de la prise de ces ordonnances par son intérimaire. Le chef du gouvernement estime que le contreseing du Premier ministre constitue un acte de haute valeur juridique et politique.

Abordant dans le même sens, le FCC qualifie ces ordonnances de pouvoir violer la constitution de la République. Cette plateforme politique affirme que ces ordonnances n’ont été proposées ni par le gouvernement ni par le Conseil supérieur de la magistrature ni de la Défense. Elle ajoute qu’elles n’ont pas été délibérées en Conseil des ministres.

Pour les proches de Félix Tshisekedi, aucun article de la constitution n’a été violé à travers ces ordonnances. Maître Toussaint ALONGA du parti politique Le Transformateur et membre du CACH, un intérimaire jouit de toutes les prérogatives que la personne qu’il a remplacée. momentanément.

Pour le sénateur Jacques DJOLI, membre de LAMUKA, la déclaration du Premier Ministre fait preuve des graves dysfonctionnements et de manque de confiance au sein de l’exécutif national.

Par ailleurs Edmond IZUBA, journaliste et proche de l’UNC, appelle le Premier Ministre à démissionner.

Le Président de la République a signé vendredi 17 juillet dernier, une série d’ordonnance consacrant de nouvelles mises en place au sein des Forces armées de la RDC (FARDC) et dans la justice congolaise.

Robert Tsongo depuis Kinshasa