Hôpital Tertiaire
Soins préventifs, Soins nationaux avancés Spécialité,
Malformations congénitales, Soins complexes.
Projets communautaires
Maternité à moindres risques, Lutte contre les violences
sexuelles et sexistes, Renforcer la Protection... La paix
Formation et recherche
Chirurgie générale à travers le programme COSECSA,
Spécialisation en médecine de famille, Soins infirmiers...
ISESOD-GOMA
Institut Supérieur d’Environnement Solidaire et de Développement Durable

Science - Solidarité - Développement
ISESOD-GOMA
Réseaux Informatiques et Télécommunication (RIT)
Gestion de Projet de Développement (GPD)
Communication et Résolution des Conflits (CRC)
Gestion des Micro-Entreprises (GME)
Gestion de l’Environnement (GE)

RDC : L’AFDC-A reste dans la majorité et soutiendra le duo FATSHI-Ilunga

Exclue du Front commun pour le Congo (FCC), l’Alliance des forces démocratiques du Congo et Alliés (AFDC-A) ne quitte pas le navire battant pavillon majorité. Fort de son poids politique, 145 élus (44 députés nationaux, 70 députés provinciaux, 13 sénateurs, 2 gouverneurs, 7 vice-gouverneurs), le regroupement cher à Bahati Lukwebo, désormais autonome, va soutenir le programme de Félix Tshisekedi et de Sylvestre Ilunga Ilunkamba. C’est l’une des décisions prise par la conférence des présidents des partis et personnalités de l’AFDC- A, qui s’était réunie hier mercredi 10 juillet à Kinshasa.

Dans une déclaration en 10 points faite à la presse, elle prend acte de sa suspension du FCC et annonce qu’elle reprend son autonomie totale vis-à-vis des institutions de la République, des associations de la société civile ainsi que d’autres regroupements et partis politiques.Ces personnalités ont réitéré leur soutien à Modeste Bahati et mis en garde ceux qui cherchent à déstabiliser la deuxième force parlementaire au sein du FCC.

Ce n’est pas tout. Elles ont prévenu que les cadres débauchés n’auront ni ” légitimité ni légalité ” pour engager leur regroupement. Pour eux, le regroupement AFDC et Alliés demeure ” un et indivisible “.Dans le même document, ils ont également fustigé ce qu’ils qualifient de ” climat de haine et d’animosité “, qui a élu domicile au sein du FCC où selon eux, ” les règlements de comptes sont devenus un mode de gestion “.Ils ont également fustigé ce qu’ils qualifient de ” climat de haine et d’animosité “, qui a élu domicile au sein du FCC où selon eux, ” les règlements de comptes sont devenus un mode de gestion “.La conférence des présidents des partis et personnalités politiques de l’AFDC-A rappelle qu’à l’issue du scrutin du 30 décembre, leur plateforme est l’une de deux organisations politiques ayant franchi le seuil de 1000 000 de suffrages exprimés en sa faveur, soit exactement 1 243 326.

” Ceci traduit la confiance de la population à l’AFDC-A et son président. Avec cette confiance de la population, l’AFDC-A mérite de diriger l’institution Sénat “.Elle fait également remarquer que c’est l’AFDC-A qui est membre du FCC et non son autorité morale : ” De ce fait, seule cette dernière engage ses membres au sein d’autres instances et n’enverra personne au FCC quant à ce “.Par ailleurs, la conférence des présidents a levé l’option pour que le regroupement soit désormais autonome. Libre de tout engagement, l’AFDC-A s’engage à soutenir Félix Tshisekedi et le premier ministre FCC, Sylvestre Ilunga.On rappelle que Modeste Bahatia annoncé la semaine dernière, et maintenir sa candidature au poste de président du Sénat, alors que l’autorité morale du FCC, Joseph Kabila, a jeté son dévolu sur l’ancien ministre de la Justice et Garde des sceaux, Alexis Thambwe Mwamba candidat à ce même poste.

Didier KEBONGO

English English French French Swahili Swahili