Heal Africa : l'hôpital qui répare les femmes, les hommes et les enfants
ISESOD: L'Institut Supérieur d'Environnement Solidaire et de Développement
English English French French Swahili Swahili

programme de 100 jours : « La responsabilité politique de Félix Tshisekedi est engagée », Fayulu

Martin Fayulu vient de s’inviter sur le dossier concernant le détournement des fonds destinés à l’exécution du programme de 100 jours du président de la république.

Dans un message vidéo depuis les Etats-Unis où il se trouve confiné, le porte étendard de Lamuka à la présidentielle de décembre 2018 n’a pas été tendre vis à vis de son challenger Félix Tshisekedi.

Pour lui, la responsabilité de Félix Tshisekedi est également engagée dans le détournement des fonds destinés au programme de 100 jours que dans l’affaire des 15 millions.

« Le pouvoir ne se délègue pas », a lâché Martin Fayulu.

Ce bout de phrase de celui qui se considère toujours comme le véritable vainqueur de l’élection présidentielle du 30 décembre 2018 sonne comme une fatwa contre le pouvoir de Félix Tshisekedi suite à l’arrestation de son directeur de cabinet, Vital Kamerhe, dans le cadre des enquêtes sur le detournement des fonds destinés à l’exécution du programme de 100 jours.

Martin Fayulu a exigé un audit général pour déceler tous les détournements qui bloquent le décollage de la RDC. Dans le lot, il a cité les 1 milliard gérés par la Commission électorale nationale indépendante (Ceni) pour organiser les dernières élections en République démocratique du Congo.

« Avec le détournement, nous n’aurons jamais les routes, l’enseignement gratuit, l’accès aux soins de santé », a martelé l’homme de la vérité des urnes avant d’appeler la population à la mobilisation pour conquérir sa souveraineté spoliée selon lui, par le hold up électorale du 30 décembre 2018.Eric Wemba