English English French French Swahili Swahili

Massacre de Beni: Trop,c’est trop;Mgr Sikuli Melchisédech appelle à changer des méthodes d’investigations.



C’est une réaction farouche de Monseigneur Sikuli Melchisédech, évêque du diocèse de Butembo-Beni après la récente attaque perpétrée par les présumés rebelles ougandais de l’ADF samedi 22 septembre dernier en plein centre-ville.

«Alors que nous sommes engagés sur le front de la riposte contre Ebola, voici que nous venons d’affronter, une fois de plus, des attaques sanglantes dont notre population de Beni a été victime samedi 22 septembre 2018.Ces attaques ont entraîné la mort de 18 personnes, dont 14 civils et 4 militaires, et 9 blessés dont 6 civils et 3 militaires, d’après le média, et la désolation des populations nous affligent et nous préoccupent profondément», a-t-il martelé.

En même temps, comment comprendre qu’avec la présence et le déploiement impressionnant des FARDC dans la région, avec la présence massive de la Monusco et la sollicitation de la population,qui donne le meilleur d’elle-même,l’on arrive pas à endiguer ce fléau?,s’est interrogé Monseigneur Sikuli Melchisédech.

« Ne devrait-on pas changer de stratégie et des méthodes d’investigations pour mettre définitivement fin à cette barbarie qui semble ne pas dire son nom?», ajoute-t-il.

Monseigneur Sikuli Melchisédech rappelle enfin aux autorités gouvernementales de mieux  s’acquitter de leurs missions régaliennes de protéger la population et ses biens.

Fabrice Ngima