Heal Africa : l'hôpital qui répare les femmes, les hommes et les enfants
ISESOD: L'Institut Supérieur d'Environnement Solidaire et de Développement
English English French French Swahili Swahili

Nord-Kivu : La population de Lubero, appelée à s’approprier les zones économiques spéciales (Honorable Muhasa)

Le député national Alexandre Muhasa dans un meeting à Kipese

Le député national Alexandre Kambale Muhasa a appelé ce Mardi 25 Février 2020 la population du territoire de Lubero (Nord-Kivu) à rendre effective, la vision du ministre congolais de l’Industrie Julien Paluku Kahongya. Il s’agit de prioriser la paix pour booster le développement à travers la création des zones économiques spéciales (Zes). Il a dit dans son meeting populaire de la clôture de sa tournée de vacance parlementaire à Kipese, une agglomération située à plus de 20 Km au sud-est de Lubero-centre, chef-lieu du territoire de Lubero (Nord-Kivu).

« La paix est le socle du développement », a rappelé le représentant de Julien Paluku Kahongya à l’assemblée nationale. Tout en insistant sur l’appropriation des zones économiques spéciales.

« Si vous vous rappelez bien, Julien Paluku Kahongya avait écrit sur ses affiches de la campagne que ‘‘Amani Ndio Msingi wa Maendeleo’’ [La paix est le socle du développement : Ndlr]. Aujourd’hui, Julien Paluku Kahongya est ministre de l’industrie et il veut que vous puissiez accompagner sa vision », a lancé dans la foulée, l’honorable Alexandre Kambale Muhasa.

Cet accompagnement dont l’actuel ministre de l’industrie a besoin se résume par « soutenir les institutions et les actions du gouvernement congolais ».

« Soutenir Julien Paluku Kahongya et sa vision, c’est accompagner les actions du gouvernement congolais et du président de la République Félix Antoine Tshisekedi Chilombo. Aujourd’hui, le ministre de l’Industrie est en train de matérialiser cette vision avec la création des zones économiques spéciales dont notre région est bénéficiaire. Nous devons nous approprier cette initiative du fils de chez nous. Une fois installées, ces zones vont mettre en place des usines de transformations qui vont donner de l’emploi aux jeunes. Et donc, aucun jeune ne sera plus manipulé dans des groupes armes. C’est pourquoi j’appelle tous ceux qui sont encore dans des forces négatives d’abandonner cette pratique car ça ne sert à rien de rançonner vos mères et vos pères. Ça bloque aussi la production agricole dont les industries de transformation en ont besoin  », a fait remarquer l’honorable Alexandre Kambale Muhasa.

Deux mois aux côtés de la population dans le cadre de vacance parlementaire, l’honorable Alexandre Kambale Muhasa a réitéré ce même message aux populations de Kanyabayonga, Kirumba, M’Bingi, Kitsombiro, Kisaka, Lubero, Masereka etc.

Asaph LITIMIRE