English English French French Swahili Swahili

Lubero : La population de Kipese, dotée d’un corbillard par la Fondation Julien Paluku Kahongya (Nord-Kivu)

Corbillard remis par la Fondation JPK.
Photo : Février 2020 Asaph, la république.net

C’est une jeep Surf qui a été remise ce Mardi 15 Février 20202 à la population de Kipese, une agglomération située à plus de 20 Km à l’Est de Lubero-centre, chef-lieu du territoire de Lubero (Nord-Kivu). C’est la réponse aux besoins exprimés par la population locale au ministre de l’Industrie Julien Paluku Kahongya.

La jeep a été remise par l’entremise de son représentant à l’assemblée nationale, qui séjourne depuis plus d’un mois dans cette partie de la province dans le cadre de vacance parlementaire. Une satisfaction de la population locale.

« Nous disons grandement merci à l’honorable Julien Paluku. On avait un problème très sérieux de transport lors des cérémonies funéraires. Notre cimetière est très loin du village et on faisait entre deux et quatre heure de marche pour aller enterrer nos proches. Nous sommes vraiment contents et nous promettons garder ce corbiallard à bon père de famille », s’est exprimé Paluku Tuliumbwa,  fonctionnaire délégué de Kipese.

« Nous avons exprimé ce besoin il y’a très longtemps, on pensait que le ministre a déjà oublié ; mais aujourd’hui, nous sommes convaincus qu’il ne nous a jamais enterré dans les oubliettes. Le corbillard était vraiment un besoin du premier plan. On l’avait dit même à sa femme Anuarite Makasi quand elle était ici, Merci à Julien Paluku Kahongya et à l’honorable Alexandre Muhasa pour cette dotation », a laissé entendre Monsieur Kangitsi, président de la société civile de Kipese.

« Julien Paluku Kahongya c’est notre père, il nous a beaucoup aidé. Ici récemment, il a envoyé une somme importante d’argent pour la réhabilitation de notre adduction d’eau potable. Il fait aussi scolariser les enfants de notre village. Aujourd’hui, il nous amène un corbillard. Tout ce que nous pouvons dire, c’est lui remercier et que Dieu puisse le bénir dans tout ces travaux », fait savoir une femme, une quarantaine environ, vendeuse des souliers au petit marché de Kipese.

Déjà un comité de gestion du corbillard a été installé juste après la remise.

Asaph LITIMIRE