Heal Africa : l'hôpital qui répare les femmes, les hommes et les enfants
ISESOD: L'Institut Supérieur d'Environnement Solidaire et de Développement
English English French French Swahili Swahili

Nord-Kivu : Grogne des jeunes du Burec après l’exclusion temporaire de leur Coordonnateur interfédéral

Ils sont au total 300 jeunes se réclamant du parti politique Bloc Uni pour la Renaissance et la Reconstruction du Congo (Burec) à avoir signé un mémorandum exprimant “leur profond regret” face à “l’exclusion temporaire” de leur camarade Mumbere Lwanzo, qu’il reconnaît comme “Coordonnateur de l’Union des Jeunes du Burec”, UJB en sigle.

Ce cadre de l’UBJ a été suspendu le 19 Juin dernier dans une lettre lui adressé par le secrétariat interfédéral du Burec Nord-Kivu. Il est reproché selon ce document avec numéro de référence 001/S.I/BUREC/IF NK/2019, ” de faire certaines déclarations et prendre d’autres décisions sans l’aval du parti”… ainsi que d’être récidiviste face “aux interpellations administratives” de sa “hiérarchie”.

Les jeunes signataires de ce mémorandum daté du 22 Juin 2019 et se réclamant de l’Ubj constatent que la décision d’exclusion temporaire de Mumbere Lwanzo Elvis, ne respecte pas “les procédures reprises dans le règlement d’ordre intérieur et du régime disciplinaire” de leur parti politique.

Ils parlent “des griefs fabriqués” et disent que leur coordination des jeunes “ne pas saisie des toutes les reproches en charge de leur camarade”. Ils dénoncent par ailleurs, ce qu’ils qualifient “d’acharnement” à l’endroit de leur coordonnateur “suite à la convoitise de sa célébrité et son leadership”.

Ces jeunes demandent au secrétaire général national du Burec:

De rendre public ” l’invitation et la lettre d’interpellation que leur coordonnateur a bafoué”, …. d’expliquer clairement les faits qui ont conduit à l’exclusion temporaire, considérée par ces jeunes comme “Trahison” selon l’article 17 du statut de Burec qui stipule “qu’un camarade peut être exclu en cas de trahison”.
Ils pensent ainsi que le motif d’exclusion de leur camarade ressort ” des conflits entre membre du parti” qui se résulte par “un règlement de compte pour déstabiliser l’organisation du Burec”.

Dans ce même mémo toujours, ces jeunes recommandant également au Bureau politique national :

1°) “de procéder par une réconciliation” entre les protagonistes “pour redorer l’image du parti” ;

2°) “d’instruire le secrétaire interfédéral du Burec Nord-Kivu de revoir ses mesures, en réhabilitant dans l’urgence Mumbere Lwanzo Elvis dans ses fonctions” ;

3°) “de mettre en place une commission mixte pour le règlement des conflits au sein du parti”.

Nos efforts pour contacter le secrétaire interfédéral du Burec au Nord-Kivu et au niveau national sont restés vains.

La Rédaction