English English French French Swahili Swahili

Nord Kivu : BENI, les ADF utilisent désormais des Kamikazes avec bombes artisanales

La journée du 27 juin était la plus longue à Beni, une ville à près de 400 km de Goma dans l’Est de la RDC ou sévit depuis 2014 les rebelles ougandais, ADF. 

Contrairement à leur mode opératoire habituel de découper les victimes à la machette, les ADF utilisent désormais des Kamikazes humains pour terroriser la ville.

Deux explosions à bombes artisanales cette journée à Beni : D’abord à 6 dans le matin de ce dimanche 27 juin 2021  dans une l’église catholique de Butsili en ville de Béni au Nord-Kivu qu’un explosif a fait d’énormes dégâts matériels et à fait deux victimes Antoinette Kavira(70 ans), blessée au visage et Kavugho  Esperance(45 ans) blessée aux 2 pieds. Signalons que les deux femmes sont  chantres de la dite église qui préparaient la messe avant l’arrivée des autres fidèles renseignent  les sources locales. 

 « L’explosion a eu lieu autour de 6h et la messe n’avait pas encore commencé. Il y a eu deux mamans blessées, nous étions en préparation d’une confirmation de nos fidèles. Et c’est le vicaire général du diocèse, c’est lui qui devait venir pour confirmer ces catéchumènes. La bombe artisanale a été placée à l’endroit où les chantres installent leurs instruments de musique. C’était la première place après l’autel ».  rapporte le curé de la paroisse de L’Emmanuel de Butsili-Beni, père Kambale Masingo Isidore.

Ensuite, dans la soirée, un autre explosif a éclaté au rond-point Malumalu, dans le quartier mabakanga vers le marché le troc communément appelé kalimanga) . Les sources sur place précisent que la personne morte dans ce drame serait le porteur de ladite bombe. « Je confirme l’explosion d’une deuxième bombe cette soirée. L’auteur est décédé  sur-le-champ. J’appelle la population, chacun de regagner son domicile car le service compétent doit faire son travail. Je décrète un couvre-feu pour épargner la population du danger cette nuit », a fait savoir Narcisse Muteba.

Le Journaliste Rodriguez Katsuva décrit sur compte twitter “des images terribles de l’homme qui aurait explosé avec la bombe à #Beni. Ce serait le même porteur de la bombe qui s’est fait éclater. On voit du sang partout, des lambeaux de chair, c’est horrible. Ça c’est des signatures terroristes à #Beni.”

Des enquêtes en cours

Mais le Gouverneur Carly Nzanzu Kasivita lui parle de trois bombes sans grande précision sur son compte twitter: “troisième bombe artisanale à l’espace de 30 heures dans la ville de Beni. La Troisième fait aussi des victimes. Nous devons être très vigilants. Mobilisons-nous pour faire échec à cette folie meurtrière. Nos soutiens aux victimes”

Toutefois les enquêtes se poursuivent, les autorités urbaines appellent la population à la vigilance et à se désolidariser des personnes de mauvaise foi .

Pour l’explosion de ce matin dans l’église catholique de Butsili en ville de Beni, La police nationale congolaise a interpellé trois hommes l’après midi de ce dimanche 27 , ils  ont été conduits à l’état major de la police ville de Beni pour une audition, Confirme Jean de Dieu Musanzalire chef de quartier Butsili.

 Marasi Bénédicte Zoe et Pépé Mikwa