Hôpital Tertiaire
Soins préventifs, Soins nationaux avancés Spécialité,
Malformations congénitales, Soins complexes.
Projets communautaires
Maternité à moindres risques, Lutte contre les violences
sexuelles et sexistes, Renforcer la Protection... La paix
Formation et recherche
Chirurgie générale à travers le programme COSECSA,
Spécialisation en médecine de famille, Soins infirmiers...
ISESOD-GOMA
Institut Supérieur d’Environnement Solidaire et de Développement Durable
ISESOD-GOMA
- Réseaux Informatiques et Télécommunication (RIT) - Gestion de Projet de Développement (GPD) - Communication et Résolution des Conflits (CRC) - Gestion des Micro-Entreprises (GME) - Gestion de l’Environnement (GE)

Goma : Mwisa Kense traduit en justice pour restriction des manifestations de l’opposition par Ensemble de Katumbi


La plate forme qui soutient Moise Katumbi a deposeaoût 2018 devant le procureur général de la République près la Cour d’appel de Goma, une plainte à charge du maire de la ville de Goma.

Ce  regroupement politique de l’opposition motive sa démarche par une mesure à deux vitesses qui est devenue courante lors des manifestations publiques dans la ville de Goma.

S’appuyant sur l’article 26 de la constitution qui garantit la liberté des manifestations, les membres du mouvement Ensemble « sont au regret de constater depuis un certain temps, une restriction systématique des manifestations publiques des opposants par le maire alors que les partis et regroupements proches de Joseph Kabila font des meetings sans être inquiétés ».  

Dans la correspondance adressée au procureur, Ensemble fait allusion au meeting annulé le 03 août à l’esplanade du stade de l’Unité que devait animer le député Nzangi Butondo pour soutenir la venue en RDC de Moise Katumbi. Motif avancé par le maire : « les manifestations publiques étaient interdites ».

« Quelques jours plus tard, c’est le gouverneur qui tiendra un meeting populaire et privé à l’esplanade de l’ONC pour soutenir la candidature de Shadary à la présidentielle », rappelle Ensemble.

Ainsi, ce regroupement politique attend du procureur de la République comme garant du maintien de l’ordre public et du respect de la loi ; « une action judiciaire contre le maire pour que son cas sert d’exemple à des générations futures ».

Contacté par le groupe de presse LA REPUBLIQUE.NET, le maire de la ville de Goma dit attendre cette plainte. Toutefois, il estime que la personne qui devait être traduite en justice « c’est le gouverneur ».
  
Valery Mukosasenge

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

English English French French Swahili Swahili