English English French French Swahili Swahili

Goma: Ça suffit !, exclamation des mouvements citoyens et organisations des jeunes en RDC

Pas de 11 ème prorogation de l’état de siège sans au préalable une vraie évaluation, 2023 pas de dialogue !,2023 pas de glissement !rien que les élections avec une CENI crédible! Ça suffit. C’est un cri d’alarme des jeunes des mouvements citoyen et leurs organisations lancé lors de l’ouverture d’une campagne d’alerte pour susciter les dirigeants de palier à certains problèmes qui gangrènent la société congolaise.

Dans une déclaration rendue publique ce samedi 16 octobre , les jeunes du  mouvement citoyen, Lutte pour le Changement (LUCHA),ont demandé aux dirigeants de chercher des solutions palliatives à certains problèmes qui persistent au sein de la communauté. Parmi leurs observations, un déséquilibre se fait sentir dans le gouvernement congolais.

«Eu égard à la situation qui règne dans la sphère politique, sociale et économique au pays dominé par: 

– le manque de consensus dans le choix du président de la CENI, les prorogations de l’état de siège sans au préalable faire une évaluation sérieuse, l’imposition d’une taxe RAM, l’acharnement contre les activistes pro-démocratie , nous avons lancé une campagne dénommée “ça suffit»,précise la LUCHA.

Selon ce mouvement citoyen, cette campagne servira d’horloge pour les citoyens afin de mettre pression aux décideurs.  Objectif, arracher l’organisation de bonnes élections libres et transparentes en 2023 conformément aux textes de la constitution. De ce fait ,la LUCHA donne des précisions aux différentes autorités.

” Dans ce même ordre d’idée, nous exigeons :

– Aux confessions religieuses d’agir en faveur de la nation par le choix consensuel du président de la Ceni; 

-aux députés nationaux d’user de leur pouvoir pour ne pas proroger la 11eme fois l’état de siège dans les provinces du nord Kivu et l’Ituri , nous appelons le peuple congolais à être vigilant.”, ajoutent les jeunes de ce mouvement citoyen.

Pour rappel, la dixième prorogation de l’état de siège dans les provinces du Nord-Kivu et Ituri  a été adoptée par l’Assemblée nationale le jeudi 14 octobre.

Huguette Mpipo