Hôpital Tertiaire
Soins préventifs, Soins nationaux avancés Spécialité,
Malformations congénitales, Soins complexes.
Projets communautaires
Maternité à moindres risques, Lutte contre les violences
sexuelles et sexistes, Renforcer la Protection... La paix
Formation et recherche
Chirurgie générale à travers le programme COSECSA,
Spécialisation en médecine de famille, Soins infirmiers...
ISESOD-GOMA
Institut Supérieur d’Environnement Solidaire et de Développement Durable

Science - Solidarité - Développement
ISESOD-GOMA
Réseaux Informatiques et Télécommunication (RIT)
Gestion de Projet de Développement (GPD)
Communication et Résolution des Conflits (CRC)
Gestion des Micro-Entreprises (GME)
Gestion de l’Environnement (GE)

Bouclage à Oicha : La police arrête 12 personnes parmi lesquelles 4 femmes et 1 soldat Fardc

La police appuyée par les militaires Fardc a interpelé une douzaines de personnes ce mardi 8 octobre.  C’était Dans un bouclage organisé dans le quartier Mabasele, un des quartiers de la commune rurale d’Oicha, en territoire de Beni, plus ou moins 80 km au Nord e Goma chef lieu du Nord-Kivu.

Selon Kambale Kikuku Nicolas,  bourgmestre de cette commune, les personnes arrêtées seront libérées après leur audition. Celles qui seront sous le coup de la loi seront mises en la disposition des juridictions compétentes.

« Ce matin, nos forces de police ont organisé un bouclage. Il fallait verifier dans certaines cellules du quartier Mabasele quelques rumeurs. Nous pensions tomber sur certaines armes dans des maisons ou des effets suspects. Heureusement nous n’avons rien trouvé. Cependant certains suspects ont été arrêtés pour avoir manifesté un comportement qui n’a pas pas plu. Elles seront verbalisées. Ils sont au nombre de 12. IL y a 4 femmes, 1 militaire, une épouse d’un militaire…Ils sont tous conduit au bureau du territoire de Beni pour leur verbalisation. LE moment venu, ceux qui ne seront pas coupables d’une infraction seront relâchés ».

Rappelons que des menaces depuis le 4octobre, des menaces d’une quelconque attaque pesaient sur la commune d’Oicha. Des tracts supposés appartenir aux combattants mai mai ont été ramassés dans plusieurs endroits. Ces tracts annonçaient des attaques dans la commune d’Oicha.

Philippe Makomera

English English French French Swahili Swahili