English English French French Swahili Swahili

Beni: Les ressortissants de Buliki, Malio et Madiwe haussent le ton après les massacres de Kalunguta.

Dans une déclaration rendue publique ce vendredi 16 juillet, ces jeunes ressortissant de ces trois entités condamnent ces atrocités. Ils dressent un bilan humain de 6 personnes tuées dont Tsongo Kibwana Innocent, Président de la société civile et Préfet d’une école de Kalunguta et 6 personnes portées disparues. A côté de ce bilan, ils notent des  maisons incendiées et  2 véhicules brûlés. 

Réunis au sein de la structure “la grande famille Vunya Wethu“, ces jeunes demandent au gouvernement congolais de tout faire pour restaurer la paix dans cette contrée.

La population n’ a pas encore senti le bien fondé de l’état de siège“, déplore MBUSA KAYITHULA Jean de Dieu, Secrétaire Général de cette association.

Cette association craint  que Butembo soit coupée de Beni comme c’est le cas de l’Ituri couper du Nord-Kivu. 

«Soit l’État de siège est une stratégie de pacifier l’est du pays, soit il vient offrir un couloir pour la balkanisation. Nous voulons la paix dans cette partie du pays», se lamentent ces jeunes.

Pour rappel, dans la nuit du jeudi à ce vendredi 16 juillet, des hommes assimilés aux  rebelles ADF ont fait incursion dans l’agglomération de Kalunguta.

Robert TSONGO.