Heal Africa : l'hôpital qui répare les femmes, les hommes et les enfants
ISESOD: L'Institut Supérieur d'Environnement Solidaire et de Développement
English English French French Swahili Swahili

UNE “FAKE NEWS” POUR COULER BAHATI ?

Bahati Lukwebo , Autorité morale de l’AFDC-A

“Je n’ai écrit aucune lettre au Président Kabila”, précise le porte-étendard de l’AFDC-A.” Je n’ai écrit aucune lettre à Kabila ” (Bahati)“La lettre qui circule est un faux fabriqué dans le laboratoire du PPRD. UN FAKE NEWS absolument. Je n’ai écrit aucune lettre au président du FCC”, a confié ce mercredi 7 août, le professeur et sénateur Modeste Bahati Lukwebo sur TOP CONGO.

Depuis ce matin, une lettre circule sur les réseaux sociaux dans laquelle le sénateur Modeste Bahati s’adresse à l’ex président de la République, disant être disposé à se rapprocher de nouveau du Front commun pour le Congo, en vue de la réintégration de son regroupement politique, l’Alliance des forces démocratiques du Congo et Alliés (AFDC-A).”Nous avons été chassés du FCC. Nous n’avons pas l’intention d’y retourner, même pas dans nos rêves les plus empiriques”, expliquait Bellarmin Biamungu peu avant les propos de l’autorité morale de l’AFDC-A.

Poursuite judiciaire en vue

” Celui qui se permet de trafiquer un tel document, et d’imiter la signature de notre autorité morale, nous rencontrera sur sa route “, a menacé Bellarmin Biamungu.”D’ailleurs nous demandons au Cours et Tribunaux ou au Procureur général de la République de diligenter des enquêtes à l’encontre des personnes qui se mettent dans des labos pour trafiquer les signatures des gens pour des choses qui ne les concernent pas”.

En effet, dans cette correspondance attribuée à Modeste Bahati Lukwebo à Joseph Kabila, il est écrit que “nous sommes disponibles à vous rencontrer pour présenter nos excuses et vous réitérer notre attachement à votre vision pour l’intérêt supérieur de notre pays, car dit-on les linges sales se lavent en famille”.Cette correspondance est intitulée “demande d’audience pour la consolidation de l’unité de notre plate-forme politique, le FCC”. Service de communication de l’AFDC-A