Heal Africa : l'hôpital qui répare les femmes, les hommes et les enfants
ISESOD: L'Institut Supérieur d'Environnement Solidaire et de Développement
English English French French Swahili Swahili

Rdc : Report de la plénière à l’assemblée nationale, l’élection du premier vice-président n’a pas eu lieu

Le député national, Mathe Mathieu

Les éléments de la Police nationale congolaise ont empêché ce vendredi 12 juin aux députés nationaux d’accéder dans leur hémicycle. A la base, l’exécution de l’ordonnance du Conseil d’État demandant à l’Assemblée nationale de suspendre son calendrier électoral dans l’élection d’un nouveau vice- président de cette institution. Une situation que dénonce plusieurs élus qui crient à une ingérence.

Les députés nationaux se plaignent de leur interdiction d’accéder au palais du peuple. Un dispositif important des éléments de la police a été déployé aux alentours de ce palais. Les élus nationaux crient à la violation du principe de la séparation des pouvoirs et celui de l’inviolabilité du Parlement. L’un d’eux indique qu’ils vont tout faire pour passer au vote du successeur de Jean-Marc KABUND. « Nous sommes très fâchés, ça ne va pas. Le pays ne doit pas continuer comme ça. Nous constatons que ce qui se passe à l’UDPS commence à troubler l’Assemblée nationale. C’est vraiment insupportable » lance-t-il.

De son côté Mathe Mathieu, l’élu du territoire de Beni salue la non tenue de cette plénière. Cet opposant fustige que le bureau de la chambre basse du Parlement ne respecte pas la décision de la justice. En outre, il regrette que l’assemblée nationale s’intéresse plus aux questions qui ne touchent pas aux problèmes de la population. « Pour moi, je suis vraiment le plus heureux par cette situation puisque la majorité parlementaire veut se montrer au-dessus du peuple. Avant-hier, ils ont bloqué notre motion contre le ministre de la défense. Le Président doit dissoudre ce parlement pour espérer au changement » ainsi s’est-il exprimé ce député national.

Aux dernières nouvelles, nous apprenons des sources du bureau de cet organe que la plénière est reportée pour une date ultérieure. La Présidente de l’assemblée nationale dit avoir suivi conseil du Chef de l’Etat lui demandant de reporter la séance.

Pour rappel, le Conseil d’État avait appelé l’assemblée nationale à surseoir l’élection du remplaçant de Jean-Marc KABUND en attendant l’arrêt de la Cour Constitutionnelle. Cependant, cette institution a décidé de maintenir cette élection.

ROBERT TSONGO depuis Kinshasa