Heal Africa : l'hôpital qui répare les femmes, les hommes et les enfants
ISESOD: L'Institut Supérieur d'Environnement Solidaire et de Développement
English English French French Swahili Swahili

RDC : J. Mabunda sollicite du gouvernement l’ajout de 2 mille USD aux émoluments des députés

La demande de l’assemblée nationale de bénéficier d’une augmentation de 2 mille dollars américains le mois pour chaque député national a suscité des réactions. Des acteurs de la société civile trouvent cette démarche scandaleuse. Cependant du côté des députés on dénonce un chantage consistant à faire fuiter des correspondances administratives dans le but de les discréditer dans l’opinion.

Dans une correspondance de la Présidente de l’assemblée nationale datée du 21 mai dernier adressée au Premier ministre, Jeanine MABUNDA sollicite un complément mensuel des rémunérations de 2 mille dollars américains par député national. Elle demande aussi au gouvernement de revoir de 50% à la hausse l’enveloppe allouée au fonctionnement de l’administration de l’Assemblée nationale.

Dans le souci de répondre aux désidératas des élus, Sylvestre Ilunga Ilunkamba demande dans une correspondance du 5 juin dernier, au vice-premier ministre du Budget et à son collègue des Finances, de mettre en place une commission pour analyser cette requête et de lui faire rapport dans les meilleurs délais. Les députés nationaux par le biais de leur présidente Jeannine Mabunda justifient cette sollicitation de la révision de la hausse de leurs émoluments par la détérioration de la conjoncture économique actuelle, provoquée par la pandémie de la Covid-19.

Des réactions fustigeant cette augmentation de salaire se sont multipliées. Cependant Noël Tsiani, candidat malheureux à l’élection présidentielle de décembre 2018 demande dans un tweet, au gouvernement « de ne pas approuver cette démarche des députés déjà bien rémunérés ». Il justifie sa position par le fait que « le pays fait face aux multiples défis sanitaires et humanitaires qui nécessitent des gros moyens ».

De son côté sur tweet toujours, Maître Georges KAPIAMBA, président de l’ACAJ dénonce cette tentative de députés à vouloir réévaluer leurs rémunérations. Pour lui, « cette attitude contrarie la réduction de train de vie des institutions tant réclamée. Elle est aussi symptomatique de l’égoïsme et l’indifférence de leur part face à la misère du peuple dont ils sont l’émanation » a-t-il dit.

Notons que le salaire mensuel du député national pourrait passer de 4.030 à 6.030 dollars américains si le gouvernement prend en compte leur requête.

Robert Tsongo depuis Kinshasa