English English French French Swahili Swahili

Rdc : Destitution de Mabunda, voici les premières réactions de la classe socio-politique congolaise

Jeannine Mabunda

Les réactions fusent de partout après la déchéance des membres du bureau de l’Assemblée nationale. Plusieurs personnalités politiques, partisans de l’union sacrée pour la nation, ont qualifié d’historique cette journée du 10 décembre. Du côté du FCC, la défaite est acceptée sportivement et certains appellent à des réformes à l’interne.

C’est le cas de Moïse Katumbi Chapwe, Président de l’Ensemble pour la république. Dans un tweet, il félicite les députés nationaux pour avoir fait un vote historique .Il estime que ceci est une façon de dissiper les obstacles pour la mise en oeuvre des propositions issues des consultations.De son côté, EVE BAZAIBA,  secrétaire général du MLC fait savoir qu’en votant contre le bureau MABUNDA, les députés ont opté pour le changement de système politique en RDC.

Pour PATRICK MUYAYA, cadre du PALU, les députés viennent d’écrire un nouveau chapitre de l’histoire de la RDC. Il estime qu’après l’alternance du 19 janvier 2019, on se souviendra aussi du 10 décembre 2020. De son côté, Peter KAZADI, cadre de l’UDPS, pense que le pays vient d’être engagé sur la voie de la véritable démocratie. Il croit qu’avec ce changement de majorité, plus personne ne saura prendre la classe politique de la RDC en otage. ZACHARIE BABASWE, ancien député national de Kinshasa, c’est Joseph Kabila vient d’être désavoué et vomi par le Peuple Congolais avec la déchéance publique de Jeannine Mabunda. La déchéance de MABUNDA symbolise la victoire historique de la démocratie sur l’arbitraire, écrit Delly SESANGA, cadre du G7.

Pour lui, c’est une victoire du peuple. Il affirme que MABUNDA a été sanctionnée pour son manque d’esprit de chef de corps, son gangstérisme parlementaire et un manque de leadership évident dans la conduite des affaires parlementaires. Pour le sénateur Jean BAUMBILIA, vice-président du M.S et cadre de l’Ensemble pour la République, ce vote est plus qu’un symbole. Il pense que c’est le début de la fin d’un système de prédation qui a émaillé la RDC pendant plus de 20 ans.

Au front commun du Congo, la défaite est acceptée sportivement. Dans son tweet, le PPRD estime que la douleur est profonde, mais elle ne doit pas les ébranler. Il appelle ses partisants déchus à continuer la lutte. Patrick EKANGA, de ce même parti, estime qu’il faut des réformes au PPRD et au FCC. Steve Mbikayi du FCC, reconnait aussi la défaite de son camp. Cependant, le ministre des affaires sociales promet que la lutte se poursuivra après cette défaite.

Robert TSONGO depuis Kinshasa