Heal Africa : l'hôpital qui répare les femmes, les hommes et les enfants
ISESOD: L'Institut Supérieur d'Environnement Solidaire et de Développement
English English French French Swahili Swahili

Déchéance de Mabunda : “L’heure est venue pour que des changements profonds s’opèrent au PPRD et au FCC” Patrick Nkanga

Patrick Nkanga cadre du parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie (PPRD), appelle à des changements au sein de leur parti politique et leur plate forme Front Commun pour le Congo (FCC), ceci après que Jeanine Mabunda soit destituée de son poste de la présidente de l’assemblée nationale.

“L’heure est venue pour que des changements profonds s’opèrent au PPRD ainsi qu’au FCC” a-t-il indiqué sur twitter.

En outre, elle compatie avec la désormais ex présidente de la chambre basse, qui selon elle, est partie la tête haute, selon congo sythese.

“Toute ma pensée à L’honorable Jeanine Mabunda, partie la tête haute, en présentant ses moyens de défense, se lavant de l’opprobre qu’on a voulu lui attribuer. C’est une page que le destin tourne, mais le livre n’est pas encore fermé quant à son avenir politique” a-t-il ajouté.

Contexte

Jeanine Mabunda n’est plus la présidente de l’Assemblée nationale congolaise. Les députés ont majoritairement voté en faveur de sa destitution. C’est une première victoire pour Félix Tshisekedi, qui a annoncé la rupture de l’alliance qui le liait à son prédécesseur, Joseph Kabila.

C’est un tournant dans le quinquennat de Félix Tshisekedi. À l’Assemblée nationale, où le Front commun pour le Congo (FCC) dispose en principe d’une large majorité, les députés ont voté ce jeudi la destitution du bureau dirigé par Jeanine Mabunda, une fidèle de Joseph Kabila. Celle-ci n’est donc plus la présidente de l’Assemblée nationale

La séance s’est déroulée dans une ambiance électrique et 281 des 484 députés présents (sur 500) se sont prononcés « pour » la destitution.

redaction