Hôpital Tertiaire
Soins préventifs, Soins nationaux avancés Spécialité,
Malformations congénitales, Soins complexes.
Projets communautaires
Maternité à moindres risques, Lutte contre les violences
sexuelles et sexistes, Renforcer la Protection... La paix
Formation et recherche
Chirurgie générale à travers le programme COSECSA,
Spécialisation en médecine de famille, Soins infirmiers...
ISESOD-GOMA
Institut Supérieur d’Environnement Solidaire et de Développement Durable

Science - Solidarité - Développement
ISESOD-GOMA
Réseaux Informatiques et Télécommunication (RIT)
Gestion de Projet de Développement (GPD)
Communication et Résolution des Conflits (CRC)
Gestion des Micro-Entreprises (GME)
Gestion de l’Environnement (GE)

Nord-Kivu : « Prince Kihangi est un arbre qui cache la forêt dans la déstabilisation de la province », (Elie Nzaghani)

L’élu provincial de Rutshuru est sorti de son silence ce vendredi 24 janvier 2020. Élie Nzaghani a révélé à la presse une politique passant par une récolte de fonds visant la paralysie des institutions et la déstabilisation de la province du Nord-Kivu, instrumentalisée par les forces obscures.

L’Interfédéral du Burec au Nord-Kivu estime que la fibre tribale sur laquelle s’appuie son collègue Prince Kihangi pour déstabiliser le gouvernement provincial est sans fondement car c’est pour la première fois de l’histoire de la province que le territoire de Walikale est valablement représenté dans les institutions de la province et du gouvernement central.

« Je pense que notre collègue est en train de jouer le jeu de l’ennemi de la province du Nord-Kivu, c’est un arbre qui cache la forêt car traiter le gouverneur de tribal sur base de la représentation géopolitique, c’est ne pas reconnaitre que c’est pour la première fois que nous avons un gouvernement inclusif car son territoire de walikale est valablement représenté dans le gouvernement voir même dans le cabinet du gouverneur avec un ministre provincial, un commissaire, un direcab au ministère des mines et finances, un expert au bureau d’études du gouverneur, le secrétaire exécutif adjoint qui a rang du ministre et son petit frère biologique d’ailleurs. Ce même collègue est également pour la scission de la province. Mettant ensemble tous ces éléments nous nous disons que vise ce monsieur si c’est ne que la déstabilisation de la province ! », rétorque Elie Nzaghani.

Par ailleurs cet élu provincial et patron du BUREC au Nord-Kivu sensibilise la population de se désolidarisé de cette « opposition positive » en mal de positionnement qui veut pour des intérêts égoïstes faire revivre la province du Nord-Kivu les affres de guerres et tueries qui ont toujours passé par ces genres d’agissements.

Notons que c’est depuis la publication du cabinet du gouverneur de province Carly Nzanzu Kasivita que les voix s’élèvent pour dénoncer le tribalisme de l’autorité provinciale qui réveille la fameuse question de scission de la province.

Valéry MUKOSASENGE

English English French French Swahili Swahili