English English French French Swahili Swahili

Masisi: Pour n’avoir pas payé un jeton de 1000 Fc, un cultivateur tué au champ par les Nyantura dans le Bashali Mokoto

C’est le président de la société civile de la chefferie des Bashali Tobirwakyo Tobi Kahangu qui alerte.

D’après cet acteur de la société civile, c’est vers 12h de ce mercredi 25 août 2021 qu’un élément de la milice Nyantura bien identifié, a tiré sur Monsieur Nduhira, pour n’avoir pas payé le jeton de 1000 Fc communément appelé. “Rengerabuzima”

Le pauvre cultivateur était dans son champ situé dans le village de Kahinga, localité de Lwama en groupement Bashali Mokoto, un village non contrôlé par les forces loyalistes. 

Tobirwakyo Tobi demande aux autorités de se rapprocher de la population pour concrétiser le slogan tant chanté “le peuple d’abord” qui semble ne pas être visible jusque là.

Pour la Lucha section de Kitshanga, c’est tellement triste lorsque les gens commencent à être tués de cette manière, seulement pour n’avoir pas payé une somme modique de 1000 Fc. 

« Nous regrettons cet individu que nous venons de perdre du fait que le paisible citoyen a été retrouvé tué au champ, rien que pour un jeton de moins d’1$ comme si c’était le prix de la vie d’un agriculteur de Masisi » déplore Fidèle Kyalukundi, l’un des communicateurs de la Lucha/Kitchanga

Celui-ci demande aux autorités de l’état de siège d’être vigilantes car les bandits qui sèment la terreur sont en majorité des ex-combattants qui se sont rendus au gouvernement malheureusement qui reviennent en brousse

« Nous demandons aux autorités qui font le suivi de l’état de siège de pouvoir mettre au clair la population d’autant plus que ceux qui commettent ces forfaits sont des rebelles qui se sont rendus au gouvernement et qui parfois reviennent et voilà maintenant c’est la population qui paye les pots cassés » poursuit-il.

Jérémie Kabali