Hôpital Tertiaire
Soins préventifs, Soins nationaux avancés Spécialité,
Malformations congénitales, Soins complexes.
Projets communautaires
Maternité à moindres risques, Lutte contre les violences
sexuelles et sexistes, Renforcer la Protection... La paix
Formation et recherche
Chirurgie générale à travers le programme COSECSA,
Spécialisation en médecine de famille, Soins infirmiers...
ISESOD-GOMA
Institut Supérieur d’Environnement Solidaire et de Développement Durable
ISESOD-GOMA
- Réseaux Informatiques et Télécommunication (RIT) - Gestion de Projet de Développement (GPD) - Communication et Résolution des Conflits (CRC) - Gestion des Micro-Entreprises (GME) - Gestion de l’Environnement (GE)

La mission d’observation de la SADC s’imprègne de l’évolution du processus électoral

Des observateurs électoraux de la Sadec Okapi

A quelques jours des élections du 23 décembre prochain, les observateurs de différentes organisations régionales commencent à se déployer en RDC. C’est le cas de la mission d’observation de la communauté de développement des pays de l’Afrique Australe (SADC). Cette délégation était hier à la chambre basse du Parlement. Leurs échanges avec le 2ème vice-président de l’Assemblée nationale, Remy Massamba ont porté sur l’évolution du processus électoral.

Les observateurs de la SADC ont été édifiés, non seulement sur l’évolution de la campagne électorale en cours dans le pays, mais aussi sur les assurances de voir ce processus atterrir en douceur.
Ils ont aussi abordé la question sur les derniers incidents déplorés à Lubumbashi et à Kalemie, dans l’ancienne grande province du Katanga en rapport avec le développement de cette campagne électorale.
Pour sa part, Rémy Massamba a rassuré ses hôtes sur les dispositions envisagées par le Gouvernement de la République pour remédier à cette situation. Ensuite, le 2ème vice-président de la chambre basse du Parlement a lancé un appel à l’apaisement à l’endroit de toutes les parties prenantes au processus électoral.
La mission d’observation de la SADC est conduite par l’ancien président de la Cour suprême de la Zambie, M Ernest Sakala.

Mathy MUSAU/forum des as

English English French French Swahili Swahili