Heal Africa : l'hôpital qui répare les femmes, les hommes et les enfants
ISESOD: L'Institut Supérieur d'Environnement Solidaire et de Développement
English English French French Swahili Swahili

Détournement de fonds des 100 jours : voici les chefs d’accusation retenus contre Vital Kamerhe

Le procès contre le directeur de cabinet du chef de l’Etat aura lieu le 11 mai devant le tribunal de grande instance de la Gombe.

Le parquet près de la cour d’appel de Matete estime avoir réuni suffisamment les éléments pour débuter le procès au tribunal de grande instance de la Gombe.

D’ores et déjà, Vital Kamerhe est au courant des chefs d’accusations retenus contre lui.

Selon une citation à prévenu dont une copie est parvenue à la rédaction de Media Congo Press (MCP), Vital Kamerhe est accusé d’avoir détourné une somme de plus de 48 millions remise à Samibo pour l’érection des maisons préfabriquées dans 5 provinces du pays (Kinshasa, Kongo central, Kasaï central et oriental, Sud-Kivu) dans le cadre du programme de 100 jours du président de la république.

Dans le même registre, Vital Kamerhe est également inculpé pour avoir reçu une parcelle de 70/100m de la part Samih Jamaal par l’intermédiaire de sa belle-fillle Soraya Mpiana dans la commune de Mgaliema en vue faire gagner à la société Samibo et Husmal Sarl un marché de construction de 1500 et 3000 maisons préfabriquées en violation de la procédure sur la passation de marché public.

Le président de l’UNC est accusé en plus de détournement d’une somme de plus de 2 millions destinée à la société Husmal Sarl pour la construction de 3000 maisons préfabriquées au profit des policiers et militaires.

Rédaction