Hôpital Tertiaire
Soins préventifs, Soins nationaux avancés Spécialité,
Malformations congénitales, Soins complexes.
Projets communautaires
Maternité à moindres risques, Lutte contre les violences
sexuelles et sexistes, Renforcer la Protection... La paix
Formation et recherche
Chirurgie générale à travers le programme COSECSA,
Spécialisation en médecine de famille, Soins infirmiers...
ISESOD-GOMA
Institut Supérieur d’Environnement Solidaire et de Développement Durable

Science - Solidarité - Développement
ISESOD-GOMA
Réseaux Informatiques et Télécommunication (RIT)
Gestion de Projet de Développement (GPD)
Communication et Résolution des Conflits (CRC)
Gestion des Micro-Entreprises (GME)
Gestion de l’Environnement (GE)

RDC:Signalisation des possibles frappes de « l’état Islamique » dans la région de Beni-Butembo dans les jours à Venir ?

Photo d’ullistration

Le grand Nord-Kivu fait face à une menace terroriste. Le processus de transformation des ADF en état islamique se porte de mieux en mieux. Docteur Nestor Lubi, congolais et médecin vivant à Bruxelles en Belgique lance ce signal d’alerte aux maires de Beni et de Butembo. Dans une interview au groupe de presse La république,ce congolais de la diaspora craint pour ce qui pourrait arriver aux habitants de Beni et de Butembo.

«  Dans les jours à venir, on va assister à un déferlement dans les régions des gens qui seraient des ressortissants du Mali, du Cameroun, du Nigeria. On est entrain de préparer quelque chose pour le faire passer pour des attaques terroristes de l’état islamique ».

Pour Dr Nestor Lubi, la menace est très sérieuse. Ceux qui ont la charge de la sécurité des personnes doivent la tenir pour chose dite. Ils doivent déjà commencer à penser des stratégies préventives contre ces attaques.

« Aujourd’hui, il est bon d’identifier ces gens, ce déferlement des africains de l’ouest  pour éviter ces genres de problème. Je ne suis pas entrain de faire la xénophobie. Non, je suis entrain de prévenir. Dans tout pays, lorsque vous avez des étrangers qui arrivent, vous devez savoir pourquoi ils viennent et quel est le chemin qu’ils ont emprunté ».

Selon Dr Nestor Lubi, des ressortissants de l’Afrique de l’ouest qui ont fait allégeance à l’état islamique vont arriver massivement dans la région.
« Je vous informe et je le répète qu’il y aura un déferlement des africains de l’ouest, des extrémistes musulmans pour venir préparer des attaques contre la population de Beni-Butembo ».
Pour rappel, l’État islamique avait revendiqué,  jeudi 18 avril, via son agence de propagande, Amaq, sa toute première attaque armée à Beni, dans la province du Nord-Kivu, à la frontière avec l’Ouganda. Une revendication qui confirme la thèse officielle de l’activisme d’un mouvement terroriste international dans cette région en proie aux attaques attribuées aux rebelles ougandais des Forces démocratiques alliées (ADF).

La revendication de l’attaque de Kamango est apparue jeudi sur le site Amaq. Elle situe les faits dans la Wilayat Wasat Ifriqiyah (« province d’Afrique centrale » du califat islamiste), ce qui semble annoncer que d’autres attaques auront lieu.Renseigne la libre belgique.be


Philipe Makomera

English English French French Swahili Swahili