Hôpital Tertiaire
Soins préventifs, Soins nationaux avancés Spécialité,
Malformations congénitales, Soins complexes.
Projets communautaires
Maternité à moindres risques, Lutte contre les violences
sexuelles et sexistes, Renforcer la Protection... La paix
Formation et recherche
Chirurgie générale à travers le programme COSECSA,
Spécialisation en médecine de famille, Soins infirmiers...
ISESOD-GOMA
Institut Supérieur d’Environnement Solidaire et de Développement Durable
ISESOD-GOMA
- Réseaux Informatiques et Télécommunication (RIT) - Gestion de Projet de Développement (GPD) - Communication et Résolution des Conflits (CRC) - Gestion des Micro-Entreprises (GME) - Gestion de l’Environnement (GE)

Butembo : Une attaque de la ville fait 9 morts dont 8 combattants mayi mayi et 1 policier

La ville de Butembo s’est réveillée ce mercredi  8 mai sous des tirs nourris à l’arme lourde et légère. Des assaillants ont attaqué simultanément  le bureau de la police de frontière sur la rue président de la République et l’auditorat militaire, d’après certaines sources. Selon le maire de Butembo, Mbusa Sylvain Kanyamanda, il s’agit des mayi mayi qui ont fait incursion dans la ville.

«   La ville a fait l’objet d’une incursion mayi mayi ce matin autour de 5h30. Les Fardc continuent à bien se défendre sur terrain. Maintenant un travail de ratissage est en cours. Que la population reste calme à domicile en attendant que la situation soit totalement sous contrôle »

D’où sont venus ces mayi mayi ? Et que cherchaient-ils ? En tout cas jusque là les motivations de cette incursion en ville restent confuses. D’après le maire de Butembo, ils voulaient attaquer la mairie mais sans succès.

« Ces miliciens mayi mayi étaient regroupés à Kalemire, au Rond point Soficom et ont tenté rejoindre la mairie. L’armée les en a empêché et a fait face à leur incursion ».

Mak Hazukay, porte parole des opérations Sokola 1 a rendu disponible un bilan provisoire de cette incursion de la ville de Butembo. Mais selon la Radio Télévision Victoire horizon, le bilan provisoire fait état de 9 morts dont 8 assaillants et 1 policier, 1 blessé capturé au côté d’autres suspects.

« Le bilan provisoire de l’attaque du rond point VGH à Butembo  ce mercredi 8 mai par les mayi mayi fait état de sept morts, un capturé, un blessé et une arme récupérée ».  Mais les recherches se poursuivre. Et ce bilan pourrait s’alourdir, poursuit le porte parole militaire.

Selon des sources indépendantes, les assaillants portaient des trainings neufs de couleur bleu, une manière de faire diversion en vue de se confondre aux  éléments de la police. Leur groupe était constitué des hommes et des femmes, notent certaines sources indépendantes.

Philippe MAKOMERA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

English English French French Swahili Swahili