Portrait : Me Éric Birindwa, l’homme aux trois visages

Redaction
By Redaction août 25, 2018 12:23

 Connu dans le cercle universitaire comme enseignant de droit ,maître Eric Birindwa avocat de carrière s’est vite propulsé sur la scène politique pour s’être inspiré du génie du professeur Modeste Bahati Lukwebo figure de proue de la vie socio politique congolaise.

 

Aujourd’hui président urbain de l’AFDC ville de Goma,Maître Eric Birindwa n’est pas un parvenu dans la nouvelle élite intellectuelle et politique de notre époque.Né le 18 juillet 1980,ses parents lui garantirent une éducation en l’inscrivant dans les écoles prestigieuses .Après un brillant cursus à l’école primaire ,il sanctionna la fin de son parcours secondaire au collège Mwanga  par l’obtention d’un diplôme portant mention distinction en Latin Philo. Né d’un père brigadier judiciaire et d’une mère dévouée à la vie chrétienne ,Maître Eric Birindwa Nyamazi passe 5 ans d’études universitaires à l’Université de Goma,première promotion en faculté de droit où il distingue 5 fois de suite avec pour conséquence la rétention au corps académique en qualité d’assistant.Forgé dans sa passion par les éminents professeurs Bibombe Mwamba Bonaventure, Bokako Baotolinga Édouard et Zacharie Ntumba ,l’actuel chef des travaux marque les esprits de ses étudiants par sa qualité d’enseignant.

 

«J’ai toujours donné le meilleur de moi même en tant qu’enseignant et cela me réconforte quand je vois certains ministres, députés, magistrats, avocats et autres cadres à qui j’ai donné cours et  qui emergent dans la societe faisant preuve d’un savoir faire», s’exprime le chef de travaux Eric Birindwa,sur un ton détendu.

A l’Université ,il occupe des postes de responsabilité qui lui sont confiées par les autorités académiques.Eric Birindwa fut d’abord secrétaire interdépartemental chargé de la recherche à la faculté de droit de l’UNIGOM ensuite il fut chargé de l’enseignement dans la même faculté avant de devenir  vice doyen chargé de l’enseignement.Après le décès du professeur petit Freddy Ruriho Kibambazi, alors doyen de la faculté de droit Eric Birindwa fit appelé a assumer l’intérim.

Il sera nommé   par arrêté ministériel, chef de travaux  a l’Université de Goma.

 

En 2005 Me Éric Birindwa postule au barreau .Il fera partie de la première promotion qui passe le test au barreau de Goma , test qu’il reussit  et prête serment en qualité d’avocat stagiaire dans le cabinet Mudumbi.

Après deux ans de stage il satisfait au test d’aptitude professionnelle et passe au tableau de l’ordre en renouvelant son serment.

Dans sa casquette d’avocat il jouit très vite de la confiance de ses pairs  qui le hissent par élection au conseil de l’ordre comme membre permanent .

Au conseil de l’ordre Me Eric Birindwa exerce successivement les fonctions de secrétaire adjoint, trésorier adjoint et aujourd’hui au sein de la même structure il est trésorier titulaire de l’ordre et président de la commission de recherche, études et publication du barreau de Goma.En disant le droit,Me Éric Birindwa défend sans ambage les populations défavorisées.

 

«Je compte poursuivre le combat de la  défense des intérêts de la population de Goma et les opprimés car c’est depuis  que j’ai preté serment que j’ai eu cette vocation», lâche Me Éric Birindwa.

 

Trois passions conciliées, Me Eric Birindwa est aussi acteur politique, C’est en 2012 qu’il adhère  au parti polique Alliance des Forces Démocratique du Congo(AFDC), de Modeste Bahati Lukwebo dont il est président urbain.

 

Fils de Frédéric Nyamazi Kamegere, inspecteur en chef de la brigade judiciaire à Goma, Bukavu,Kavumu et Kindu  et de Xaverine Nabideko, Me Eric Birindwa est huitième de sa famille.

 

Son statut de père de famille dans lequel il est soutenu par son épouse Furaha Chirimwami Lyliane  avec qui ils ont 4 enfants ne l’empêche de concilier trois vocations distinctes d’avocat, d’enseignant et de politique engagé pour l’émergence d’une ville qui l’a vu naître.

Me Eric Birindwa estime que la clé de voûte pour reussir c’est le travail.

 

«Je travaille pour espérer reussir dans la vie, pour ceux qui veulent suivre mes pas je leurs conseille de ne pas baisser les bras car c’est ne pas facile mais seule la détermination nous mène à la réussite».Conclût Me Éric Birindwa Nyamazi.

Valéry Mukosasenge

Redaction
By Redaction août 25, 2018 12:23
Write a comment

No Comments

No Comments Yet!

Let me tell You a sad story ! There are no comments yet, but You can be first one to comment this article.

Write a comment
View comments

Write a comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

extrait du point de presse de Partick Mundeke.Recolte de fond de caution pour Moise Katumbi

Suivez le groupe de presse RD congolais sur Twitter

PUBLICITÉ SUR LA RÉPUBLIQUE

Abonnez-vous à ce site d'infos par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce site congolais d'information et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez 2 079 autres abonnés