English English French French Swahili Swahili

Politique : BUREC-AFDC, une coalition en gestation pour affronter le seuil électoral

Les tractations vont bon train dans les quartiers généraux de ces deux partis politiques de la majorité présidentielle, actifs à l’est de la RDC.

Selon un des cadres du Bloc Unis pour la Reconstruction et l’Emergence du Congo qui s’est confié à la REPUBLIQUE, « nous avons entamé des contacts avec le parti de l’honorable Bahati Lukwebo pour les élections avenirs, car à l’allure où vont les choses, seront rares les partis politiques qui vont faire cavalier solitaire dans l’espoir d’occuper plus de sièges au parlement avenir», a-t-il dit sans pour autant donner plus de détails.

Récemment en mission dans la ville de Goma pour la sixième conférence des gouverneurs, Bahati Lukwebo avait après consultation avec Julien Paluku intimé l’ordre aux cadres de l’Alliance des Forces Démocratiques du Congo pour rendre possible l’Alliance entre l’AFDC et le BUREC selon un de ses membres qui a requis l’anonymat.

Notons que pour les scrutins avenirs la plupart des partis sont voués à disparaitre s’ils ne nouent pas des coalitions pour espérer obtenir un nombre suffisant des députés mais, la question est de savoir qui du BUREC et de l’AFDC prendra la tête de ce nouveau regroupement qui verra le jour dans un avenir proche ?

Pour rappel, le projet de loi modifiant et complétant la loi n°06/006 du 9 mars 2006 portant organisation des élections présidentielles, législatives, provinciales, urbaines et locales a été promulgué le 24 décembre dernier par le chef de l’état.

Selon l’esprit de cette loi, le seuil de représentativité des partis et regroupements politiques aux élections à 1% pour les législatives, 3% pour les provinciales et 10% pour les municipales et locales, le but étant de baisser le coût excessif des élections et serait une solution à la prolifération des partis politiques en RDC.

 

Valéry Mukosasenge