Heal Africa : l'hôpital qui répare les femmes, les hommes et les enfants
ISESOD: L'Institut Supérieur d'Environnement Solidaire et de Développement
English English French French Swahili Swahili

Goma: les enseignants en colère exigent au secope le paiement de leurs salaires additifs

Plusieurs dizaines d’enseignants payés par l’État ont observé un sit in ce mercredi matin à Goma devant le bureau du service de contrôle et de paie des enseignants, SECOPE Nord Kivu. Ils revendiquent le paiement de leurs salaires additifs des mois d’août et de septembre 2017. Ces chevaliers de la craie exigent également les 5 000 Fc par mois pour octobre, novembre et décembre 2017.

« Nous sommes venus ici pour réclamer notre droit parce que c’est le Secope qui doit savoir où se trouve notre argent. Un adage dit quand une personne rêve, c’est un simple rêve mais quand plusieurs personnes rêvent, c’est le début d’une révolution. S’ils ne nous répondent pas, nous allons commencer avec la grève après demain ou bien lundi » sexclame M. Nkunda, délégué syndical à l’EPA Maendeleo.  

 

A son arrivée au bureau dans la matinée, le  Directeur provincial du Secope Nord-Kivu s’est donné le temps de parler aux manifestants. Joseph Mbala Seti a affirmé que le dossier des arriérés de ces enseignants est en étude à Kinshasa. Il les appelle ainsi à la patience.
«Votre requête est fondée. Je l’ai prise et lai envoyée à Kinshasa parce que la paie est nationale. Les arriérés sont déjà incorporés dans la chaine des dépenses. Et nous attendons. Je vous invite donc au calme. Les requêtes sont parties. Le gouvernement est déjà saisi. Ça continue à suivre la chaine des dépenses. Je vous appelle au calme et à la patience, ça viendra » a-t-il promis.

Au cours de cette même manifestation, les enseignants ont fustigé la retenue sur leurs salaires au niveau des banques des frais des taxes et impôts sans livraisons des quittances. Ce qu’ils vont qualifier de tracasseries pures et simples.

Jonathan Kombi