English English French French Swahili Swahili

Nord-Kivu : Marche anti-plaque moto, de mort, des blessés et des interpellations à Beni et à Butembo

Les activités socio-économiques sont paralysées depuis la matinée de ce Vendredi 8 Janvier 2020 dans les villes de Beni et Butembo (Nord-Kivu). A la base, les motocyclistes protestent contre le paiement de la plaque minéralogique exigée par la Direction Générale des Recettes du Nord-Kivu (Dgrnk).

“Donne moi la paix, je paye la plaque”, voilà ce qui motive leur refus. Ils pensent qu’il est inadmissible de faire du paiement de la plaque une priorité pendant que l’insécurité reste sans réponse.

“Nous ne refusons pas de payer la plaque minéralogique sauf que notre milieu est gangrené par l’insécurité. Nos frères sont tués à Beni. Les autorités doivent d’abord restaurer la paix dans la region”, fait savoir Jules, un conducteur de Moto de Butembo.

A Beni tout comme à Butembo, des barricades sont placées sur les artères principales. L’intervention musclée de la police est observée marquée par un concert de coup de feu de sommation. Au moins une personne est morte à Butembo, plusieurs blessés à Beni et à Butembo et des interpellations des manifestants par la police dans ces deux villes font savoir les sources locales.

Les acteurs de la société civile dans la région pensent que le moment n’est pas favorable pour faire payer la plaque minéralogique. L’insécurité qui bat dans la région appauvrissent la population, ceci lié à la crise économique observée au pays, les motocyclistes n’ont pas des moyens pour payer cette plaque, estiment-ils.

Depuis le 6 Janvier dernier, le Gouverneur de province ad interim, Marie Lumoo Kahombo a lancé le bouclage moto de la plaque minéralogique. Moins de la résistance observée, le stock est insuffisant, une raison de plus qui prouve que la Dgrnk n’était pas prête pour ce bouclage, pensent les motocyclistes.

Trésor Wayitsomaya depuis Butembo