English English French French Swahili Swahili

Nord-Kivu : Les structures des jeunes appelées à dépasser le débat tribal

Les jeunes devraient s’engager sur la cohésion sociale et non à des questions liées aux origines, a estimé Johnson Ishara, président du parlement des jeunes du Nord-Kivu, lors d’une conférence de presse tenue ce 9 mars 2021 à Goma en marge de l’évaluation de son mandat.

Nommé président du parlement des jeunes en Avril 2018, Johnson Ishara dit réussir son mandat à 70%. Ce parlementaire justifie sa réussite par différentes actions entreprises au cours de ses trois ans passées à la tête de cette structure juvénile en province.

« Pendant mes trois années, j’ai montré que pour être jeune du parlement des jeunes, il était interdit de s’identifier au nom de sa communauté. Quand on veut travailler pour son pays, on n’a pas besoin de savoir ta mère et c’est quoi le CV de ton père. On a juste besoin de voir ce que tu as dans ta tête et à quel niveau t’es prêt à t’engager pour le bien du pays » a indiqué Johnson Ishara.

Cependant, le parlement des jeunes a lancé des actions afin de rapprocher la population avec les élus d’une part, et avec les militaires d’autres part.

« Nous avons lancé une action que nous avons appelée ‘’ Rendez nous compte ‘’. C’était pour appeler tous les élus du peule envoyés à Kinshasa qui devraient venir pour répondre aux questions des jeunes, et nous dire ce qu’ils ont fait. Nous avons également travaillé sur la dimension de la coopération civilo-militaire. Nous avons ouvert l’accès facile à nos services de sécurité dans leur travail. » a-t-il dit.

Restant optimiste, le patron de cette structure de la jeunesse en province reconnaît que le chemin à parcourir reste long en dépit des réalisations. Celui-ci appelle son successeur et tous les jeunes du Nord-Kivu à dépasser le débat tribal.

« Le premier défi que nous avons en terme des perspectives, ce que nous devons nous engager à travailler sur la cohésion. Nos débats ne doivent pas tourner sur nos identités. Je suis convaincu que notre manière de réfléchir sera meilleure quand nous aurons le courage de dire qu’il faut penser Congo et ne pas penser notre tribu, il faut penser la RDC et ne pas mon territoire d’origine. Ça va plus nous avancer » a-t-il ajouté.

Pour les élection prévue d’ici le mois d’Avril 2021, Johnson Ishara, président sortant ne sera pas candidat à sa propre succession. Tout en encourageant tous les jeunes ambitieux à ce poste de président, il préfère laisser l’accès aux jeunes de se choisir des nouveaux dirigeants.

Signalons que lors de sa nomination en Avril 2018, le président du parlement des jeunes avait reçu trois principales missions à accomplir le long de son mandat. Il s’agissait notamment de la redynamisation du parlement des jeunes, l’organisation des élections au sein de cette structure ainsi que redorer l’image du parlement des jeunes.

David MAHAMBA