Hôpital Tertiaire
Soins préventifs, Soins nationaux avancés Spécialité,
Malformations congénitales, Soins complexes.
Projets communautaires
Maternité à moindres risques, Lutte contre les violences
sexuelles et sexistes, Renforcer la Protection... La paix
Formation et recherche
Chirurgie générale à travers le programme COSECSA,
Spécialisation en médecine de famille, Soins infirmiers...
ISESOD-GOMA
Institut Supérieur d’Environnement Solidaire et de Développement Durable

Science - Solidarité - Développement
ISESOD-GOMA
Réseaux Informatiques et Télécommunication (RIT)
Gestion de Projet de Développement (GPD)
Communication et Résolution des Conflits (CRC)
Gestion des Micro-Entreprises (GME)
Gestion de l’Environnement (GE)

Nord-Kivu : « Les pêcheurs congolais violent les limites du Lac Édouard suite à la rareté des poissons côté congolais » (Paluku Kitenge)

Le député provincial Paluku Kitenge Lwanzo l’a dit ce lundi 23 Septembre 2019, lors de son séjour à Butembo. Devant la presse, l’élu du territoire de Beni a précisé que la baisse de production des poissons et par conséquent la rareté observée ce jour sur le lac Édouard, sont à la base des arrestations des pêcheurs congolais par la marine ougandaise.

Selon lui, il n’y a plus des poissons du côté congolais et les pêcheurs sont obligés d’aller jusqu’en Ouganda, violant les limites lacustres du Lac Édouard à la recherche des butins.

« La population de kyavinyonge [Enclave de pêche du Lac Édouard : ndlr] souffre. Il n’y a plus des poissons dans le lac Édouard côté congolais et les pêcheurs ont tendance à dépasser les limites du côté ougandais. Ce qui les exposent aux arrestations par la marine ougandaises », a révélé, Paluku Kitenge Lwanzo.

Il déplore tout de même les vagues d’arrestations de pêcheurs congolais observées depuis Avril 2018 sur le Lac Édouard par la marine Ougandaise.

« Nous précisons que plusieurs citoyens congolais sont encore détenus dans les cachots et prisons Ougandaises. Nous avons appris tous la condamnation de certains d’entre-eux. Nous savons qu’il y a aussi les pêcheurs ougandais qui violent les limites des eaux du Lac, mais ne sont pas arrêtés moins encore emprisonnés », s’inquiète-il.

Paluku Kitenge rassure par ailleurs que des commissions intergouvernementales sont en pourparlers pour obtenir la relaxation des pêcheurs congolais.

Signalons qu’ils sont plus de 150 pêcheurs congolais détenus encore en Ouganda depuis Avril 2018. 102 d’entre-eux ont été condamnés par la justice Ougandaise. Il y’a plus de deux semaines, 21 pêcheur congolais ont été libérés après paiement de 300 dollars américains pour chacun. Mais le même jour d’autres pêcheurs étaient arrêtés.

La Fédération de pêcheurs Individuels du Lac Édouard, FECOPEILE a dénonce la manœuvre d’enrichissement de l’Ouganda à partir de ces arrestations. Elle a exigé la démarcation des limites sur le Lac Édouard et la réglementation de la pêche congolaise.

Bienfait Chishibanji

English English French French Swahili Swahili