Heal Africa : l'hôpital qui répare les femmes, les hommes et les enfants
ISESOD: L'Institut Supérieur d'Environnement Solidaire et de Développement
English English French French Swahili Swahili

Nord-Kivu : Le gouverneur Carly Nzanzu appelé à instaurer un déploiement rapide des éléments de forces de sécurité dans les villages de Walikale, victimes de l’insécurité

La situation qui prévaut à Pinga et ses environs est préoccupante,  et elle expose des milliers des vies innocentes à la mort et à des violations massives des droits, alerte l’honorable Prince Kihangi Kyamwami, élu du territoire de Walikale.

Dans une correspondance adressée ce 17 juillet au gouverneur de Province dont une copie est parvenue à larepublique.net, cet élu dénonce la situation calamiteuse que traverse la population d’une majeure partie de son fief électoral. Il s’agit d’un climat de tension et d’insécurité qui règne dans les groupements Ihana, Kisimba, Usala et Ikobo, à la suite des affrontements armés entre deux factions du groupe armé Nduma Defense of Congo-Renové(NDC-R) depuis le 9 juillet 2020.

« Ces affrontements créent des mouvements massifs des populations éparpillées dans la brousse après avoir assisté passivement au pillage de leurs biens par les belligérants. Dans leur errance, ces populations subissent des intempéries. Elles sont dépourvues de tout. Elle semble être abandonnée à leur triste sort » regrette Prince Kihangi.

Cependant, l’élu de Walikale exhorte à l’autorité provinciale d’un déploiement important des forces armées de la République, dans les zones insécurisées.

« Au regard des effets dévastateurs de ces affrontements, je vous prie de bien vouloir demander aux forces armées de la République de se déployer dans toutes les zones où la sécurité des populations est menacée. Traiter sans aucune préférence, toutes les deux factions du NDC-R comme des groupes armés appelés à se rendre. Ouvrir trois centres d’accueil pour les jeunes armés qui désirent se rendre dans les environs de Kibuwa, Mutongo et Pinga » conclut-il.

Signalons que le mouvement politico-militaire Nduma Defense of Congo Rénové (Ndc-R) avait destitué son chef rebelle Shimwerayi Mwisa Guidon du poste du commandant en Chef de ce mouvement, le 08 juillet 2020. C’était à l’issu d’un communiqué signé par le porte-parole de Ndc Rénové qui a fait la ronde sur la toile, le 09 juillet 2020, date marquant le début des affrontements entre les deux factions.

Ce communiqué avait par la suite annoncé Bwira Chuo Gilbert comme le remplaçant de Guidon. Sa destitution au sein du Ndc Rénové était justifiée par plusieurs griefs contenus dans leur déclaration.

David Mahamba