Heal Africa : l'hôpital qui répare les femmes, les hommes et les enfants
ISESOD: L'Institut Supérieur d'Environnement Solidaire et de Développement
English English French French Swahili Swahili

Nord-Kivu : La FECOPEILE sollicite au ministre des hydrocarbures, son soutien dans la lutte contre l’exploitation du pétrole dans les aires protégées en RDC

Dans une lettre adressée au ministre des Hydrocarbures ce lundi 2 Novembre 2020, la Fédération des Comités des Pêcheurs Individuels du Lac Édouard (FECOPEILE) demande la position du gouvernement congolais face aux menaces que subissent le Parc National des virunga (PNVI).

Ces pêcheurs individuels et artisanaux qui revendiquent pour la protection du lac Édouard et le reste du parc national des virunga contre toute initiative d’exploitation du pétrole se veulent être rassurés dans leur lutte de longue date.

« Tenant compte que le lac Édouard et ses ressources halieutiques font les moyens de subsistance de plus de 150 mille ménages y inclus les pêcheurs, méritent une protection particulière pour une gestion durable au profit de la population de la province du Nord-Kivu et le reste de la RDC. Par une pêche responsable, il contribue à la lutte contre l’insécurité alimentaire tout en créant l’emploi à plusieurs personnes, intervenant dans la filière poissons pour survie, des facteurs qui contribuent beaucoup à la sécurité, à la cohabitation et paix sociale dans la province et dans toute la sous-région avec une gestion durable du lac Édouard et le reste du PNVI » lit-on dans cette lettre signée par Kambasu Katsuva Mukura Josué, secrétaire général de la FECOPEILE.

Cependant, ces pêcheurs sollicitent au ministre Rubens Mikindo, son soutien dans la lutte contre l’exploitation du pétrole dans les aires protégées en RDC, et en particulier dans le lac Édouard qui fait partie intégrante du parc national des virunga.

« Eu égard de ceux qui précèdent et tenant compte de la loi congolaise relative à la conservation de la nature et les engagements de la RDC sur le plan international dans la lutte contre le réchauffement planétaire et convaincu que le rétablissement d’un état de droit est notre cheval de bataille pendant longtemps en RDC, nous vous prions Excellence Monsieur le ministre d’Etat en charge des Hydrocarbures en collaboration avec le ministre de l’environnement et développement durable, le ministre d’Etat en charge des ressources hydrauliques et de l’électricité, le ministre de tourisme et celui en charge de la pêche, de vous prononcer sur la protection du parc national des  virunga et sa biodiversité contre toute initiative de l’exploitation du pétrole et promouvoir l’écotourisme, la pêche durable et l’énergie hydroélectrique qui est propre, renouvelable et non polluante pour un développement durable, au profit des générations présentes et futures » ajoute la même correspondance.

Par ailleurs, la FECOPEILE profite par la même occasion, de demander également au président Félix Tshisekedi d’annuler l’ordonnance No 10/044 du 18 Juin 2010 portant approbation du contrat de partage conclu le 5 Décembre 2007 entre la République Démocratique du Congo et l’Association Dominion Petroleum Congo, SOCO exploitation-production Congo et la congolaise des hydrocarbures sur le bloc V du graben Albertine de la RDC.

Selon cette fédération des pêcheurs, cette ordonnance autorise l’exploration et l’exploitation du pétrole dans les blocs V et IV du Rif Albertin, touchant la majeure partie du parc national des virunga et toutes les limites du lac Édouard en violation de la Loi congolaise relative à la conservation de la nature et les conventions internationales ratifiées par la RDC et reste une menace permanente sur la biodiversité exceptionnelle du PNVI, les ressources halieutiques du lac Édouard et la population humaine qui habite dans le paysage Virunga.

David MAHAMBA