Heal Africa : l'hôpital qui répare les femmes, les hommes et les enfants
ISESOD: L'Institut Supérieur d'Environnement Solidaire et de Développement
English English French French Swahili Swahili

Nord-Kivu : Julien Paluku rend ou ne rend pas le tablier à la tête du gouvernorat ?

C’est  un suspens qui plane sur l’avenir  politique de Julien Paluku malgré le point de presse que le gouverneur du Nord-Kivu vient de tenir ce mercredi 20 février 2019 à son cabinet de travail à Goma.

selon les prescrits de la constitution et de loi électorale au sujet de l’incompatibilité entre la casquette du gouverneur et celle de député national.Les articles 108 de la constitution et 6 C art 78 de la loi électorale sont claires.

Répondant à la question sur le choix qu’il doit opérer dans les heures qui suivent.Julien Paluku semble ne pas avoir jusque la un choir.

«Je n’ai pas un choix à faire pour le moment. J’ai un mandat de député national. Je ne pas encore gagner un autre mandat de gouverneur que je ferai avec mon actuel de député national», respond t-il.

Sur les réseaux sociaux et quelques observateurs estiment Julien Paluku a fait ses adieux aujourd’hui mais d’une manière politique car n’étant pas au dessous de la lois.

L’intégration hier des nouveaux agents à la fonction publique et le passage en revue aujourd’hui de son bilan de 12 ans à la tête de la province sont là les preuves éloquentes de sa démission à la tête de la province estiment certains observateurs.
Mais d’autres analystes récupèrent déjà cette phrase de son discours:

“De 2007 à 2019 j’ai fait mon premier mandat comme gouverneur de province .”fin de citation. Pourquoi parle t-il de son premier mandat comme s’il en préparait un deuxieme? , Wait and see.

Salon le communiqué rendu public hier 19 février 2019, le bureau provisoire de l’Assemblée nationale il a été rappelé aux députés nationaux que le délai de 8 jours prévu pour opter entre le mandat de député national et d’autres fonctions incompatibles expire ce jeudi 21 février 2019.
En appui à l’esprit du communiqué le rapporteur Ausse Afingoto dit qu’il est demandé à tout intéressé de faire les diligences nécessaires afin d’opter dans le délai ; faute de quoi, l’intéressé sera réputé avoir renoncé à son mandat de député national.
Signalons qu’une vingtaine  des ministres élus ont déposés leurs démission depuis ce matin.

Valéry Mukosasenge