Heal Africa : l'hôpital qui répare les femmes, les hommes et les enfants
ISESOD: L'Institut Supérieur d'Environnement Solidaire et de Développement
English English French French Swahili Swahili

Nord-Kivu : 4 nouvelles barrières illicites supprimées sur la route Kayna-Butembo

Une barrière illicite sur la route Kanyabayonga-Butembo

Ces barrières illicites étaient placées sur la route nationale numéro 2 entre Kayna et Lubero-centre (Nord-Kivu). Dans le cadre de faciliter le trafic aisé sur ce tronçon routier, L’administrateur du territoire de Lubero a effectué une mission officielle pour supprimer toutes ces barrières, replacées quelques jours après que son assistant chargé des questions politiques et administratives ait passé pour la même opération.

« Les gens doivent apprendre à respecter l’Etat congolais. Il y’a peu, ces même barrières ont été enlevées par l’administrateur assistant chargé des questions politiques et administratives. Quelques jours après son passage, les gens mal intentionnées, ont continué leurs sales besognes en tracassant la population », s’insurge Richard Nyembo wa Nyembo, administrateur du territoire de Lubero.

Lire aussi : https://larepublique.net/wp-admin/post.php?post=10059&action=elementor

L’administrateur du territoire a mis en garde tous les entrepreneurs de ces barrières et menace de les traduire en justice. C’est notamment les barrières qui étaient replacées entre Kitsombiro et Ndoluma, Alimbongo, Mighobwe et Kasando. La somme allant de 5 000 francs congolais à 10 000 francs congolais voire et plus, étaient perçus illicitement auprès des usagers de la route.

« Nous avons signé une décision levant l’interdiction du trafic nocturne sur la route Kanyabayonga-Butembo. C’est par ce que la situation sécuritaire semble aujourd’hui s’améliorer sur ce tronçon routier mais aussi faciliter le ravitaillement des produits des premières nécessités vers les grands marchés en cette période de crise sanitaire. Désormais, les véhicules doivent passer 24h/24 sur la route et personne ne doit le contraintre de payer une taxe sur une barrière non reconnue officiellement. Certaines personnes profitaient de cette décision pour effectuer leurs avances en plaçant des barricades sur cet axe. Aujourd’hui nous venons de le détruire pour la deuxième fois et je veillerais personnellement pour qu’elles ne puissent pas être replacées », a ajouté Richard Nyembo wa Nyembo.

Il appelle ainsi les usagers de la route surtout les chauffeurs des minibus à user de leur maturité pour préserver leur vie et celle de leurs clients, en effectuant le trafic pendant les heures acceptables sur le tronçon Kanyabayonga-Butembo. Richard Nyembo wa Nyembo dit également instruire tous les services de sécurité pour faire respecter la décision hiérarchique interdisant les barricades sur la route mais aussi à faire de la sécurité des voyageurs une priorité.

Asaph LITIMIRE