Hôpital Tertiaire
Soins préventifs, Soins nationaux avancés Spécialité,
Malformations congénitales, Soins complexes.
Projets communautaires
Maternité à moindres risques, Lutte contre les violences
sexuelles et sexistes, Renforcer la Protection... La paix
Formation et recherche
Chirurgie générale à travers le programme COSECSA,
Spécialisation en médecine de famille, Soins infirmiers...
ISESOD-GOMA
Institut Supérieur d’Environnement Solidaire et de Développement Durable

Science - Solidarité - Développement
ISESOD-GOMA
Réseaux Informatiques et Télécommunication (RIT)
Gestion de Projet de Développement (GPD)
Communication et Résolution des Conflits (CRC)
Gestion des Micro-Entreprises (GME)
Gestion de l’Environnement (GE)

LUBUMBASHI : LAMUKA exhume la “vérités des urnes”

On pensait le combat pour ” la vérité des urnes ” enterré à la plateforme LAMUKA. Que non. A preuve, à l’issue de la réunion du présidium tenue hier mardi 30 juillet 2019 à Lubumbashi, cette coalition ” réaffirme sa victoire aux élections du 30 décembre 2019 et continue à dénoncer la fabrication des résultats tels qu’annoncés par la CENI et entérinés par la cour constitutionnelle”, peut-on lire dans le communiqué final long de 3 pages ayant sanctionné la rencontre,resnseigne forum des as

Ce n’est pas tout. Les leaders de LAMUKA, à savoir: Moïse Katumbi, Adolphe Muzito, Martin Fayulu et Jean-Pierre Bemba représenté par Ève Bazaiba, ont dénoncé l’invalidation injuste de leurs députés par la Cour constitutionnelle.Dans la capitale du cuivre, les opposants ont réaffirmé leur engagement à œuvrer dans la franche collaboration et la cohésion. Chaque leader a été invité à conscientiser ses troupes à demeurer unies, mobilisées et vigilantes pour ” déraciner les antivaleurs ” qui handicapent le développement du pays.La coalition de l’opposition Lamuka se dit aussi préoccupée par la détérioration de la situation du peuple congolais. Les leaders de ce regroupement déplorent notamment ” la souffrance qui continue à s’exacerber, l’injustice, la corruption.

“C’est au cours de cette rencontre que le leader du MLC, Jean-Pierre Bemba Gombo, a officiellement succédé à Moïse Katumbi à la coordination de la plateforme. Son mandat de trois mois prend fin en octobre. Les participants à la réunion de Lubumbashi ont aussi pris acte du départ de Freddy Matungulu et d’Antipas Mbusa Nyamwisi, qui ont rejoint Félix Tshisekedi. Le présidium de LAMAKA annonce qu’il va continuer à mobiliser le peuple congolais pour une alternance démocratique et politique reflétant la vérité des choix opérés par les électeurs.Depuis sa création à Genève en Suisse dans la perspective des élections du 30 décembre 2018, la réunion de Lubumbashi est la toute première organisée au pays par le présidium de cette plate-forme.Lire, ci-dessous, l’intégralité du communiqué final ayant sanctionné la réunion du présidium de LAMUKA. 

Didier KEBONGO

English English French French Swahili Swahili