Heal Africa : l'hôpital qui répare les femmes, les hommes et les enfants
ISESOD: L'Institut Supérieur d'Environnement Solidaire et de Développement
English English French French Swahili Swahili

Lubero : Plus de 6 000 cartouches, interceptées à Mabunda (Nord-Kivu)

Le service de sécurité du territoire de Lubero a intercepté la nuit du Vendredi 16 Avril un lot important de minutions de guerre auprès des civils à Mabunda. Ce village est situé à plus de 10 Km de Bandulu près de Mangouredjipa dans le secteur de Bapere (Nord-Kivu).

Les sources administratives qui livrent la nouvelle parlent de 6 000 cartouches de balles de l’arme du type AKA 47.

“Nos services de sécurités viennent d’arrêter 6 personnes à Mabunda avec un lot important de minutions de guerre. Il s’agit des cartouches de l’arme AKA 47. Plus de 6 000 coups ont été comptabilisés”, renseigne l’administrateur du territoire de Lubero, Richard Nyembo wa Nyembo.

Il déplore par la suite que 5 personnes sur le 6 arrêtées avec ces minutions aient réussi à prendre fuite.

“On ne comprend pas par quelle magie, 5 personnes sur les 6, arrêtées aient réussi à s’échapper des mains de service de sécurité. Nous avons pris soins de garder dans un endroit sûr la seule personne encore détenue pour comprendre l’origine et la destination de ces minutions de guerre”, explique Richard Nyembo.

Il appelle cependant, la justice militaire à se saisir du dossier et poursuivre les enquêtes dans une indépendance totale afin de décourager le traffic des effets de guerre dans la région.

“Le territoire de Lubero est en proie d’une insécurité orchestrée par les groupes armés locaux. Nous sommes en train de travailler pour qu’ils déposent les armes, mais c’est regrettable de constater que certains fils de la région se livrent dans le traffic de minutions auprès de ces groupes armés. Nous devons décourager ça, c’est pourquoi j’exhorte toute personne, qu’elle soit officier militaire ou policier, qui va se retrouver dans ce traffic illicite de minutions, nous allons suivre son dossier de près, pour qu’il réponde de ses actes”, averti l’administrateur du territoire de Lubero.

Les forces vives de Mangouredjipa réitère cette même volonté. Elles exigent aussi la poursuite des enquêtes aussi les enquêtes afin d’élucider le lien de collaboration entre le service de l’auditorat de la place et les tenanciers illicites de gragues d’or dans les aires protegées de Maiko qui faciliterait selon ces sources, le traffic illicite des armes et minutions.

Asaph LITIMIRE