English English French French Swahili Swahili

Lubero : L’Administrateur du territoire renforce la mesure d’interdiction de voyages nocturnes sur tronçon Kyambogho-Kanyabayonga (Nord-Kivu)

C’est dans une décision signée ce 5 Janvier 2021 que l’Administrateur du territoire de Lubero a renouvelé sa mesure prise il y’a deux mois, celle “d’interdire les voyages nocturnes sur toute l’étendue du territoire”. Richard Nyembo wa Nyembo a signé une nouvelle décision y relative dont le Groupe de Presse la République.net détient une copie.

Cette décision vise à diminuer le taux de Kidnapping sur le tronçon Kanyabayonga-Butembo (Nord-Kivu) de la route nationale numéro 2.

“… Affirmant qu’après une petite accalmie, le Kidnapping a encore refait surface à telle enseigne que le nombre de victimes s’accroît du jour au jour, attendu que la plupart de cas se passent surtout pendant la nuit, mû par la volonté d’épargner les usagers de la route contre ce phénomène…”, peut-on lire, la motivation de cette décision de Richard Nyembo wa Nyembo.

Face à cette situation, l’autorité territoire décide “Linterdiction stricte aux véhicules de circuler sur le trajet Kyambogho-Kanyabayonga au-delà de 18 heures 30 minutes, hormis ceux de la Police Nationale Congolaise et les Forces armées de la Rdc”.

Richard Nyembo wa Nyembo met en garde tout contrevenant à sa décision qui s’expose selon lui, aux sanctions administratives. Il rassure que les attributaires des axes routiers, les transporteurs et les membres du service de sécurité ont été consultés au préalable. Il compte ainsi sur leurs collaborations pour faire respecter cette décision.

Il sied de rappeler que le phénomène Kidnapping a pris de l’ampleur les deux derniers mois de l’année 2020. Au moins 6 cas ont été rapportés sur les axes Lukuka-Mighobwe-Kirumba et Kayna-Kinyondo-Kanyabayonga dont les usagers de cette route sont les premières victimes. Des bandits armés interceptent de véhicules surtout les minibus pendant les heures tardives de la nuit, pillent les passagers, blessent certains et emportent d’autres dans une destination inconnnue, relaxés après paiement d’une rançon.

Certains acteurs de la société civile en territoire de Lubero saluent cette décision qui va contribuer à la diminution des cas de Kidnapping. Ils appellent cependant aux autorités de monter des stratégies durables pour imposer la sécurité sur la route nationale numéro 2.

Asaph LITIMIRE