English English French French Swahili Swahili

Lubero : La société exige la tenue des audiences foraines sur le dossier d’assassinat d’un civil le week-end dernier (Nord-Kivu)

La société civile noyau de Lubero-centre, chef-lieu du territoire de Lubero exige la tenue des audiences foraines sur le dossier d’assassinat le weekend dernier d’un civil par un présumé militaire FARDC. Elle l’a fait savoir ce Lundi 8 Février dans un mémorandum déposé auprès de l’administrateur du territoire de Lubero.

C’était à l’issu de la marche organisée par cette force vive pour exprimer son ras-le-bol face à ce meurtre d’un civil à KASESERO, près de 2 Km à l’ouest de Lubero. Le présumé auteur est déjà entre les mains de la justice.

« La société civile a exigé dans son mémorandum, l’ouverture d’une audience foraine à Lubero même pour que ce monsieur soit condamné devant la population. Nous avons exigé une enquête sérieuse, surtout pour ces gens qui sont impliqués dans la coupe des bois sur les artères. Enfin, il faudrait que le procureur de la république chef du parquet de Lubero soit interpellé surtout quant à ce qui est d’irrégularités qui ont été constatées lors de la levée du corps au lieu du drame, y compris le départ de tous les militaires qui sont devenus des chefs couturiers dans la zone » a indiqué Gentil KOMBI, membre des forces vives de Lubero-centre.

Réceptionnant le mémorandum de la société civile, l’administrateur du territoire de Lubero a condamné le comportement assassin de ce présumé militaire, auteur du meurtre de ce civil. Richard Nyembo a promis s’impliquer pour que justice soit faite tout en saluant le comportement responsable des manifestants.

Cependant, malgré les conciliabules initiées ce Lundi dans la matinée, aucun compromis n’a été trouvé pour l’enterrement du regretté Paluku Kalwahali Jeannot. La société civile campe sur sa décision de tenir d’abord les audiences foraines à Lubero. Le vœu que partage également l’administrateur du territoire.

Signalons que jusqu’à présent, le corps sans vie reste à la morgue de l’hôpital général de référence de Lubero et les rencontres pour trouver un accord partagé avec les membres de la famille de la victime se poursuivent.

Asaph Litimire