Heal Africa : l'hôpital qui répare les femmes, les hommes et les enfants
ISESOD: L'Institut Supérieur d'Environnement Solidaire et de Développement
English English French French Swahili Swahili

Goma : Plus de 2 800 vieillards bénéficient de la prise en charge médicale du Dr Rodriguez Kisando (Nord-Kivu)

C’est depuis Octobre 2018 que ce médecin s’est résolument décidé de prendre en charge les personnes de troisième âge en ville de Goma chef-lieu de la province du Nord-Kivu, à l’est de la république Démocratique du Congo gangréné par l’insécurité grandissante qui croupisse la population dans une misère qui touche au premier plan les vieillards.

Docteur Rodriguez Kisando comme c’est de lui qu’il s’agit, consacre son temps chaque vendredi de la semaine depuis 3 ans aux vieillards venus de tous les coins de la province pour des raisons diverses, en grande partie fouillant l’insécurité à Nyamilima, Lubero, Beni et Masisi.

« La couverture santé universelle est une nécessité pour la RDC en générale mais l’accent particulier doit être axé sur les personnes de troisième âge vue leur état de vulnérabilité sinon c’est précipiter leur mort. C’est ce qui m’avait poussé à prendre soin bénévolement cette catégorie de personnes et cela malgré mon agenda de travail surchargé », relate le docteur Kisando, expert congolais en couverture santé universelle et membre du SPARC.

Chaque vendredi matin, ce professionnel de santé prend sa moto avec un petit colis de médicaments et outils pour des examens de ses patients direction, la paroisse notre dame d’Afrique située dans le quartier Mabanga sud où il érige son bureau provisoire pour recevoir ses patients.

2 882, c’est le nombre de vieillards prise en charge par ce médecin depuis le début de son action caritative soit au total 40 personnes par semaine qui souffrent en général des maladies chroniques comme l’hypertension artérielle, diabète, goute, prostate et rhumatisme.

Tout n’est pas rose dans cette action bénévole que mène ce médecin qui prend à cœur les soucis sanitaires de cette catégorie de personnes, beaucoup reste à faire pour bien assurer ces soins.

« Le besoin à médicament doit être assuré car les vieillards éprouvent des difficultés pour payer les médicaments, manque de moyens de prendre en charge des examens de laboratoire, radiologie, bref les examens paracliniques pour ne citer que cela », poursuit-il.

Certains malades comme madame Kahindo Stéphanie, la centaine, venue de Nyamilima en territoire de Rutshuru fouillant l’insécurité, remercie le docteur Rodriguez Kisando pour cet acte de charité qui joue énormément sur son maintien et équilibre sanitaire, un témoignage relayé par Paul Muhindo, 97ans et Emmanuel Basaza, 70 ans qui lancent un appel aux bienfaiteurs de soutenir cette action en médicament et autres pour que la santé de la personne de troisième âge soit prise en compte.

Notons qu’à ce stade du travail, quelques sociétés qui œuvrent dans le domaine pharmaceutique s’impliquent pour accompagner cette initiative. C’est le cas de la pharmacie de l’Espoir et Guilf pharma.

Valéry Mukosasenge