Hôpital Tertiaire
Soins préventifs, Soins nationaux avancés Spécialité,
Malformations congénitales, Soins complexes.
Projets communautaires
Maternité à moindres risques, Lutte contre les violences
sexuelles et sexistes, Renforcer la Protection... La paix
Formation et recherche
Chirurgie générale à travers le programme COSECSA,
Spécialisation en médecine de famille, Soins infirmiers...
ISESOD-GOMA
Institut Supérieur d’Environnement Solidaire et de Développement Durable
ISESOD-GOMA
- Réseaux Informatiques et Télécommunication (RIT) - Gestion de Projet de Développement (GPD) - Communication et Résolution des Conflits (CRC) - Gestion des Micro-Entreprises (GME) - Gestion de l’Environnement (GE)

Goma : « plus de 10.000 personnes étaient dans la rue pour dire non à la  MAV», (J.P. Lumbulumbu )

 

Maître Jean Paul Lumbulumbu cadre de la plateforme politique alternance pour la République et point focal de la notabilité du Nord-Kivu remercie la population de Goma pour avoir participé massivement à la marche de protestation contre la machine à voter le vendredi 26 octobre 2018.

Dans une interview accordée au Groupe de Presse la République, l’autorité morale du Parti Libéral pour la Démocratie(PLD),parle de plus de dix mille manifestants qui ont répondu à l’appel de l’opposition face à la CENI qui veut mettre en péril le destin de la population congolaise.

«Corneille Nangaa prend l’opposition pour des moutons de panurge prêts à cautionner n’importe quelle parodie électorale, heureusement aujourd’hui c’est un signal fort que nous lançons au monde et spécialement à la CENI pour que la machine à voter qui n’est mentionné nul part dans la constitution voire même dans la loi électorale soit écarter du processus électoral actuel», dit maître Jean Paul Lumbulumbu Mutanava ,président national du PLD.

Toutefois ce cadre du mouvement Ensemble pour le changement de Moïse Katumbi félicite la police pour l’encadrement professionnel de la marche et l’exige d’être toujours au milieu du village comme ce fût le cas pour la marche du 26 octobre.

«il y a toujours eu casse et dérapage lors des manifestations de l’opposition quand la police provoque les manifestants mais vous êtes témoins, tout s’est bien déroulé parce que la police s’est comporté dignement», insiste-t-il.

Ainsi maître Jean Paul Lumbulumbu estime que la commission électorale nationale indépendante tiendra compte du refus catégorique exprimé par les populations qui se sont amassés dans les rues de Kinshasa, Goma ,Bukavu pour désavouer le vote électronique.

Rappelons qu’en ville de Goma une imprimante a été incinéré devant la représentation provinciale de la CENI en guise de dénigrement de la machine à voter.

Valéry Mukosasenge

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

English English French French Swahili Swahili