La police vient de disperser les manifestants en recourant au gaz lacrymogène après l’improvisation d’une marche de protestation contre le blocage de l’arrivée de Katumbi.

Parmi les pertes, on note des téléphones et portefeuilles des manifestants, comme le confirme le président de la Jeunesse d’Ensemble de cette partie du pays.

Au niveau du Rond point, c’est une barricade qui s’errige. Ceux qui étaient au stade Afia comptent venir soutenir la marche de l’aéroport.

Après cette altercation, ce sont des groupuscules qui se créent à l’aéroport international de Goma pour essayer de comprendre le bien fondé de ce deuxième report de l’arrivée de Moïse Katumbi dans la ville de Goma au Nord-Kivu.

Quelques militants scandent déjà des chants hostiles au régime de Félix Tshisekedi.

“Le président est sous la coupe de Joseph Kabila. C’est en tout cas désolant de voir une fois de plus Katumbi empêché à la dernière minute l’autorisation”, s’indigne un des membres de l’association Katumbiste.

Valéry Mukosasenge   

English English French French Swahili Swahili