Heal Africa : l'hôpital qui répare les femmes, les hommes et les enfants
ISESOD: L'Institut Supérieur d'Environnement Solidaire et de Développement
English English French French Swahili Swahili

Goma : Espoir Ngalukiye de la Lucha traîné en justice par La Fondation Denise Nyakeru Tshisekedi pour “Diffamation”

C’est un des avocats conseils de la Fondation Denise Nyakeru Tshisekedi(FDN) qui a déposé la plainte ce lundi 07 juin 2021 à l’auditorat militaire supérieur du Nord-Kivu pour diffamation.

Selon maître Masirika Zihalirwa la Lucha à en date du 04 juin dernier tweeter un message dans lequel accuse les responsables de la fondation de la première dame à Goma de détournement des vivres destinés aux sinistrés de l’éruption volcanique de Nyiragongo.

Dans un communiqué publié sur son compte Twitter en date du 04 juin 2021, cette organisation affirme disposer des éléments attestant qu’une partie des 80 tonnes des vivres de la société DATCO à distribuer par la Fondation Denise Nyakeru Tshisekedi a été détournée par les responsables de cette fondation à Goma, peut-on lire dans cette plainte.

Et de poursuivre que les autorités nationales ont obligé les entreprises de passer par la Fondation Denise Nyakeru Tshisekedi pour la distribution. Des camions de vivres destinés aux sinistrés et déplacés ont été donnés par la société DATCO à la fondation qui a refusé la présence du donateur dans la distribution

C’est ainsi que le cabinet des avocats de la fondation Denise Nyakeru Tshisekedi estime que ces accusations sont imputées à sa cliente dans le but notamment de l’exposer au mépris de la population congolaise en général et celle de Goma en particulier.

«Ces accusations précises, méchamment et publiquement en l’occurrence postées sur Twitter, un réseau social très suivi à travers la terre entière imputées à ma cliente dont la dénomination est empruntée à la distinguée première dame Denise Nyakeru Tshisekedi dans le but de porter atteinte tant à l’honneur et qu’à la considération de cette dernière. Pire, l’exposer au mépris de la population congolaise dans son ensemble et plus particulièrement celui de la population meurtrie de Goma du fait des affres du volcan, avant de faire recours à l’auditeur supérieur du Nord-Kivu pour obtenir l’ouverture d’une enquête en vue de mettre hors d’état de nuire les auteurs de ce forfait et de les traduire devant l’autorité judiciaire compétente», conclut maitre Masirika Zihalirwa

 Rappelons que c’est depuis le dimanche passé que la FDNT est au chevet des déplacés et sinistrés de l’éruption du volcan Nyiragongo intervenu le 22 mai dernier dans le territoire portant le même nom, c’est en territoire de rutshuru qu’un groupe d’individus a été appréhender et transféré à l’auditorat militaire ici à Goma pour approfondir les enquêtes.

Valéry Mukosasenge