Heal Africa : l'hôpital qui répare les femmes, les hommes et les enfants
ISESOD: L'Institut Supérieur d'Environnement Solidaire et de Développement
English English French French Swahili Swahili

Douleur de mon Beni, Poème d’Eugène Vomba

Depuis plus de 5ans, la population de la région de Beni, au Nord de la province du Nord-Kivu dans l’Est de la Rdc fait face à une forme d’insécurité caractérisée par les massacres des civils, l’incendie de maisons et d’autres abus qui mettent les habitants sur la voie de l’exile. Selon le décompte de la société civile, plus de 3 000 personnes ont été tuées sauvagement depuis 2014 par les présumés rebelles ougandais de l’Alliance des Forces Alliées (Adf).

Face à cette situation, les acteurs de la société civile ensemble avec les habitants de la province du Nord-Kivu, interpellent la communauté nationale et internationale sur les massacres à outrance dans la zone de Beni. Plusieurs techniques sont mises en contributions dont les chant, les messages radiophoniques (émissions), les théâtres, les films, les poèmes….

C’est dans ce cadre qu’un jeune poète congolais de la région de Beni a écrit quelques vers d’interpellation après que 33 personnes aient été encore tuées depuis Février 2020 dans la zone de Halungupa (Beni). Eugène Vomba, c’est de lui qu’il s’agit, il nous parle dans son œuvre « de la douleur de Beni ».

Photo d’illustration, La Tristelle

Douleur de mon Beni

Je suis le survivant de ce courbé endroit où l’hymne de la mort se chante au quotidien sous un rythme aigu.

Le survivant c’est moi, habitant de Beni
Où le ciel a perdu la couleur de la face
Je vivais aisément, heureux et sans déni
Là, le front du soleil tout noir est dans l’espace

Je me trouve trempé dans le sang des humains
Massacrés par la main d’image présumée
En climats assombris et actes inhumains
Du fameux ADF, mon âme est assommée.

Le voir couler en flot, ce sang aux voisins camps
Où notre forte armée étant toujours sur place,
Je maudits ces bourreaux et voleurs de nos champs,
Tous ces égorgeurs, cet ennemi qui menace.

Voilà sept ans passés, le profil est obscur
Et personne ne vit comme personne libérale.
Le peuple innocent en visage non sûr
Est toujours en proie de rebelles sans morale.

Et personne n’en parle, et personne n’agit
Pour voir finir la guerre, la fin de la misère
Qu’on n’oubliera jamais en ville de Beni.
A Dieu seul cet espoir trouvera son mystère.

©Février2020, Eugene VOMBA, poète de la Tristelle


Qui est alors Eugène Vomba ?

Kambale Vomba Eugène

Kambale Vomba Eugène, est né le 30 Octobre 1994 à Mangango, un village situé à une quinzaine de kilomètres de la ville de Beni (Nord-Kivu). Né des parents cultivateurs, le jeune poète a accusé depuis son enfance un amour des études. Il a obtenu son certificat d’études primaires en 2007 avant d’embrasser la section littéraire dans laquelle il a décroché son diplôme d’État en 2013. Après ses études secondaires, Eugène Vomba est parti faire la psychologie Clinique à l’Institut Supérieur Sainte Croix de Mulo (en RDC, au Nord Kivu) où il a terminé son cursus universitaire en obtenant son diplôme de licencié en psychologie clinique en juillet 2019 avec mention distinction.


A part ses fonctions de psychologue clinicien, Eugène VOMBA s’intéresse au monde médiatique et possède une passion à la lecture et à l’écriture. Il est membre du club des jeunes poètes appelé la Tristelle. La poésie classique est son style d’écriture.
Adresse : il réside en Ville de Beni, province du Nord Kivu, en République Démocratique du Congo.

Contacts :
 ⁺243 998666139 Whatsaap
 ⁺243 825564322

La Rédaction