Groupe de presse La République

Groupe de presse la République

English English French French Swahili Swahili

Butembo : les activités socio-économiques paralysées suite au meurtre d’un taximan

Après l’assassinat d’un conducteur de moto taxi par arme à feu la soirée de ce mercredi 22 décembre 2021, certains conducteurs de motos taxi aux côtés d’autres habitants, ont été visibles dans des rues de la ville de Butembo (Nord-Kivu), ce jeudi 23 décembre 2021. Ceux-ci disent exprimer leur mécontentement face à cette nouvelle forme d’insécurité. 

La victime répondant au nom de Mumbere Jackson, 33 ans révolus et père d’une famille de 3 enfants, a été assassinée, aux environs de 21 heures du mercredi 22 décembre  dans la cellule Kalongolero du quartier Vungi commune Mususa. C’est dans la matinée de ce jeudi que le corps a été découvert par les habitants. Des conducteurs collègues  de la victime, sont descendus dans des rues de Butembo après cette découverte. 

Ces manifestants, ont barricadé les artères de la ville avec  des sticks de bois et étalages, une façon pour eux de s’insurger de cette situation. Les éléments de sécurité dont les FARDC et la PNC, pour tenter de rétablir la situation au centre ville ont crépité des coups de feu, causant ainsi la paralysie des activités socio-économiques. Des portes des boutiques, magasins et galeries ont été fermées. 

Pendant ce temps,  certains de conducteurs des motos taxis, que nous avons interrogés déplorent ce cas d’assassinat de leur collègue, cela pendant cette période de l’Etat de siège décrété dans le but selon eux de l’insécurité. 

« Je ne comprends presque plus rien vraiment, notre taximan collègue a été tué, mais ça ne va pas franchement. Pourquoi devons nous être assassinés comme ! Nous sommes sous un état de siège, normalement les autorités policières devraient assurer notre sécurité, aux environs de 21 heures on tue quelqu’un en pleine ville, je ne comprends pas. C’était un proche à moi, », indique Alain Kasereka, l’un des motards.

Au cours de cette manifestation de protestation contre ce meurtre en ville commerciale de Butembo, la police rapporte un bilan de 5 policiers blessés au cours de la dispersion des manifestants. Le commandant ville de la PNC Butembo, le Commissaire Supérieur Principal Plolo Ngoma-di-Ntoto Jean Paul, qui rassure que « la situation est sous contrôle des forces de sécurité », indique par ailleurs que « les enquêtes sont déjà en cours pour essayer de dénicher l’auteur de ce cas de meurtre ». 

Il faut le savoir, la situation est redevenue calme tard dans la soirée de ce jeudi 23 décembre, le numéro un de la police condamne le comportement de certains habitants qui ont barricadé les routes de la ville et blessé les policiers.

Mirembe W.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.