Hôpital Tertiaire
Soins préventifs, Soins nationaux avancés Spécialité,
Malformations congénitales, Soins complexes.
Projets communautaires
Maternité à moindres risques, Lutte contre les violences
sexuelles et sexistes, Renforcer la Protection... La paix
Formation et recherche
Chirurgie générale à travers le programme COSECSA,
Spécialisation en médecine de famille, Soins infirmiers...
ISESOD-GOMA
Institut Supérieur d’Environnement Solidaire et de Développement Durable

Science - Solidarité - Développement
ISESOD-GOMA
Réseaux Informatiques et Télécommunication (RIT)
Gestion de Projet de Développement (GPD)
Communication et Résolution des Conflits (CRC)
Gestion des Micro-Entreprises (GME)
Gestion de l’Environnement (GE)

Beni-Ebola : Controverse autour de la date de la rentrée scolaire ce Lundi 03 septembre

Beni-Ebola : Controverse autour de la date de la rentrée scolaire ce Lundi 03 septembre

La date du 03 septembre marquant la rentrée scolaire 2018-2019 en République Démocratique du Congo, continue à semer une division au sein de plusieurs couches tant socio-éducatives que sanitaires en ville et territoire de BENI, zone touchée par la fièvre hémorragique à virus Ebola.

Pour la commission de riposte contre Ebola par le biais de son Directeur général, Docteur Njoloko Ntambwe ,les dispositions sont en train d’être prises pour casser la chaîne de transmission du virus Ebola au sein des écoles tant maternelles, primaires que secondaires.

«Il en est de même du respect des règles d’hygiène en milieu scolaire. Le système lavage des mains sera fréquent à l’école»,a rassuré Docteur Njoloko Ntambwe.

Quoi qu’il en soit, la société civile campe toujours sur sa position, celle du report de la rentrée scolaire.

« La société civile souhaite que la rentrée scolaire soit effective après qu’on ait déclaré la fin de l’épidémie à virus Ebola dans la région de Beni »,a martelé Kizito Bin Hangi,premier vice-président des Forces vives coordination urbaine de Beni.

Du côté du syndicat des enseignants des du Congo (SYECO-Territoire de Beni), par le truchement de son secrétaire permanent, Mwami Malemo,on voit toujours le danger, car Ebola continue à être signalé dans la région.

C’est ainsi que cette structure qui regroupe à son sein des enseignants, appelle au boycott.

Face à cette controverse, les parents parents ne savent plus à quel saint se vouer.

Fabrice Ngima/Beni.

English English French French Swahili Swahili