English English French French Swahili Swahili

Sud-Kivu : La situation malveillante que traverse l’Institut Supérieur Pédagogique de Bukavu continuer à S’empirer

Après la démission du Prof Kaningini plusieurs  lamentation et inquiétude tourne autour des agent de la société  civils  et les habits.La nouvelle dynamique de la société  civil ville de Bukavu pense que cette démission ne va pas résoudre la crise à l’ISP qui, malheureusement, est en train de laisser des graves séquelles. C’est maintenant un véritable problème qui nécessite de s’y pencher à fond afin de souder et colmater toutes ces traces et divisions qui s’enracinent petit à petit mais très dangereusement.

Cette Nouvelle Dynamique de la Société Civile en RDC, NDSCI, atravers son président national  Jean Chrysostome note avec déception que cette situation qui remonte au mois de décembre dernier ne fait que s’empirer au lieu de connaître une issue positive et harmonieuse pour le bien de toute la communauté de l’ISP. ne sait pas comprendre qu’en dépit de toutes les missions provinciales et nationales, dépêchées à l’ISP, aucune solution définitive et durable n’est trouvée. La dernière mission nationale conduite par le Ministre de l’ESURS avait suscité beaucoup d’espoir quant au règlement définitif et apaisé de cette crise qui n’a que trop durée, mais en vain c’est une consternation et grande inquiétude des tournures tribal-ethniques que prend très dangereusement la crise à l’ISP.

il est inadmissible qu’une question purement scientifique et administrative soit récupérée et prenne pareille tournure explique jean Chrysostome KIJANA,  il lance un vibrant et solennel appel à l’endroit de tous ces groupes instrumentalisés et qui se fondent maladroitement sur des Considerations tribales à mettre de l’eau dans leur vin et à favoriser un règlement apaisé de cette crise qui peut être réglée en un clin d’œil si tout le monde accepte de faire des concessions au nom de la paix, le monde universitaire doit rester le lieu par excellence où règnent des valeurs positives et universelles et où sont bannies toutes les antivaleurs, dont le tribalisme, le clientélisme, la corruption, le refus et le rejet de l’autre. le comité de gestion de l’ISP de ramener un climat de paix et d’entente au sein de cette institution qui a pour principale mission la formation des “formateurs” de la jeunesse. Que pour des raisons de paix sociale, qu’il soit permis à tous les étudiants poursuivis de présenter leurs travaux et finir ainsi en beauté leur cursus académique à l’ISP. Aux étudiants de l’ISP, à ne point céder aux manipulations politiques ou tribales d’où qu’elles viennent, et à privilégier la voie du dialogue dans le respect des normes académiques et lois de la République. Aux autres jeunes se réclamant de telle ou telle autre communauté.

 

Dieudonné Mango