English English French French Swahili Swahili

RDC : Une centaine de personnes massacrées en mars 2021 à Beni et à Irumu

Au moins 158 personnes ont été sauvagement massacrées par les rebelles ougandais de l’ADF en territoires de Beni au Nord-Kivu et Irumu en Ituri durant le mois de mars 2021. Ce bilan est contenu dans un rapport du Centre d’étude pour la promotion de la paix, la démocratie et les droits de l’homme (CEPADHO), à la clôture du mois de Mars.

Une série de massacres qui s’ajoutent à tant d’autre perpétrés par les rebelles état islamique qui opèrent à Béni, qui pillent et tuent les paisibles populations pendant plusieurs années.

Pour manifester leur ral-le-bol, les membres du mouvement citoyen lutte pour le changement (Lucha RDC) ont organisé dans cette optique une marche paciifique à Goma ce jeudi premier avril 2021 au niveau du Rond point Rutshuru à BIRERE, en plein centre ville.

Cette manifestation qui avait pour but d’exiger la sécurité et la paix à Beni, a pris une autre allure. Les manifestants ont été dispersés violemment par les éléments de la police nationale congolaise basé au commissariat urbain de la ville touristique. Les militants interpellés ont été relâchés quelques heures plus tard.

« Ça fait 8 ans jour pour jour que nos frères et soeurs sont tués sauvagement sous un silence des autorités qui signifierait une complicité. Nous sommes entrain de mobiliser la population suite à ces massacres à répétition qui ne cessent à Béni » a dit DEPAUL BAKULU, un des militants de la LUCHA.

Signalons que le mois de mars est très sanglant au premier trimestre de l’année 2021, vu le nombre des victimes massacrées par ce groupe de terroriste.

Les recherches menées sur le groupe des forces démocratiques et alliées (ADF) et publié par L’université Américaine George Washington en partenariat avec la fondation Bridge Way, ont abouti à confirmer la présence de l’état islamique qui opère en République démocratique du Congo.

Fiston Issemwami