English English French French Swahili Swahili

RDC : Les députés du FCC opposés aux plénières à l’assemblée nationale

Le bureau d’âge de l’Assemblée nationale n’a pas identifié ce vendredi 22 janvier la nouvelle configuration de cette institution. A la base de cette situation, la mésentente entre les élus nationaux sur l’opportunité d’identifier l’appartenance politique de chaque député national. Pour manifester leur mécontentement les députés du Front Commun pour le Congo (FCC) viennent de suspendre leur participation aux plénières jusqu’à nouvel ordre.

Initialement prévue sur l’ordre du jour à la plénière de ce vendredi 22 janvier à l’Assemblée nationale, l’opération de déclaration de l’appartenance à la majorité ou à l’opposition pour chaque député n’a pas eu lieu. Des députés du Front Commun pour le Congo et ceux de LAMUKA/aile Fayulu se sont opposés à cette démarche. Selon eux, cette démarche viole le règlement d’ordre intérieur d’ordre de la chambre basse du parlement qui prévoit l’identification de l’appartenance politique au début de chaque législature. Pour manifester leur mécontentement les députés du Front Commun pour le Congo ont boycotté la plénière de ce vendredi et suspendent ainsi leur participation aux autres plénières à venir. Outre cette accusation, les élus du FCC regrettent que le bureau d’âge convoque les députés sans passer par la conférence des présidents, une activité qui précède la plénière. Selon le député Lucain Kasongo du PPRD, le bureau d’âge est tombé dans l’excès du pouvoir en prévoyant les matières qui relèvent pas de sa compétence. Il regrette que ce bureau ne se penche pas sur la matière principale de cette session qui est le vote du bureau définitif. Par conséquent, il a annoncé que les députés du FCC ne participeront plus aux travaux de cette session jusqu’à ce que leurs revendications soient pris en compte.

Devant cette situation, le Président du bureau d’âge a été dans l’obligation d’élaguer la question de l’identification à la majorité ou à l’opposition parlementaire de l’ordre du jour. La plénière de ce jour a été consacrée principalement à l’examen du rapport de la commission mixte relations extérieures, économiques et financières sur le projet de loi portant ratification de l’accord sur la zone de libre-échange continental africaine. Ce rapport a été jugé recevable.

Robert Tsongo depuis Kinshasa