English English French French Swahili Swahili

RDC: Les Congolais Ordinaire restent sceptiques face au projet de réduction du prix du billet d’avion

En ce mois de juillet 2021,la taxe d’autorisation d’importation d’un avion est passée de 70.000 à 10.000 USD ; tandis que la redevance sur le parking de 250 à 30 $ américains.
Cette annonce a été faite le 15 Juillet par Jean-Marie Kalumba Ministre Congolais de transports, voies de communication et Désenclavement au cours d’une audience qu’il a accordée aux responsables des compagnies aériennes, de la Fédération des entreprises du Congo (FEC), de l’Autorité de l’aviation civile (AAC) et de la Régie des voies aériennes (RVA).

Cette politique du ministre de Transcom adoptée par le ministre de l’Économie vise à rendre effective la réduction du coût du billet d’avion telle que décidée par le Gouvernement il y a quelques mois.

Une semaine après cette bonne nouvelle, les réactions des congolais ordinaires se caractérisent par un scepticisme notoire quant à l’aboutissement de cette réduction sensible du prix du billet d’avion tant espérée en RDC.Le micros-baladeur du groupe de presse la République.net réalisée dans les rues de Goma ce 24 Juillet en dit long.

“Je pense que cette histoire du prix du billet d’avion sera la même que celle du prix du passeport congolais.On nous parle de 99$ mais les frais connexes nous ramènent à presque 250$ l’ancien prix “Nous dit Charles Kikandi étudiant en faculté de tourisme à l’université de Goma.

La ville de Goma se trouve à l’extrême- Est de la capitale Kinshasa (Plus de 2.000 Km et plus de 2 heures de vol).Plusieurs citoyens lambda, habitants de la ville volcanique ne trouvent pas leurs compte dans cette annonce du ministre Kalumba.

” J’ai de la famille à Kinshasa et partout au Congo,mais j’aurais la capacité d’aller le rendre visite lorsque le billet Goma-Kin coûtera 100$ américain.Dire qu’on a réduit le prix du parking d’un avion ne m’intéresse pas tant qu’il me faut plus de 400 $ pour aller à Kinshasa”réagit un habitant de Goma qui n’a jamais utiliser l’aéronef comme moyen de transport par lourdeur du prix.

Par ailleurs,cette annonce du ministre a suscité plusieurs réactions d’internautes qui vont toutes dans le sens de souhaiter un accomplissement de cette décision par des actions concrètes.

“On est fatigués des choses non concrètes, hier je suis parti chez Congo Airways le billet Lubumbashi Kinshasa c’est tjrs 291$. Hors mis le go pass et test covid.”Témoigne un internaute qui réagit sur la page Facebook de l’émission parole aux auditeurs de la radio Okapi.
Pourtant ,le Gouvernement Congolais dit avoir réduit les charges sur la structure de prix des billets d’avion à travers l’espace aérien congolais.

Ce qui n’est pas l’avis de Clément Bayi,un autre internaute réagissant sur la page de l’émission parole aux auditeurs.
“En conclusion c’est sont les charges de l’état qui pesaient sur les prix du billet d’avion.
Pareil sur les prix des produits surgelés.
C’est donc l’État qui gère les prix que nous observons sur le marché.”

Pour atteindre la réduction du prix du billet d’avion en RDC,le gouvernement promet de revoir à la baisse les taxes RVA et l’exemption des droits des douanes à l’importation et à l’exportation.Devront aussi être revues le dédouanement des pièces de rechange et autres consommables des avions en passant par la mise en place d’un mécanisme allégé de dédouanement des pièces de rechange et l’extraction de la redevance sûreté et sécurité de la RVA du prix du billet.

Les congolais que nous avons rencontrés espèrent que toutes ces mesures aboutiront à la réduction du prix du billet d’avion sur toute l’espace aérienne Congolaise avant la fin de ce premier mandat du président Félix Antoine Tshisekedi.

Thierry Kayandi

RDC: Les Congolais Ordinaire restent sceptiques face au projet de réduction du prix du billet d’avion

En ce mois de juillet 2021,la taxe d’autorisation d’importation d’un avion est passée de 70.000 à 10.000 USD ; tandis que la redevance sur le parking de 250 à 30 $ américains.

Cette annonce a été faite le 15 Juillet par Jean-Marie Kalumba Ministre Congolais de transports, voies de communication et Désenclavement au cours d’une audience qu’il a accordée aux responsables des compagnies aériennes, de la Fédération des entreprises du Congo (FEC), de l’Autorité de l’aviation civile (AAC) et de la Régie des voies aériennes (RVA).

Cette politique du ministre de Transcom adoptée par le ministre de l’Économie vise à rendre effective la réduction du coût du billet d’avion telle que décidée par le Gouvernement il y a quelques mois.

Une semaine après cette bonne nouvelle, les réactions des congolais ordinaires se caractérisent par un scepticisme notoire quant à l’aboutissement de cette réduction sensible du prix du billet d’avion tant espérée en RDC.Le micros-baladeur du groupe de presse la République.net réalisée dans les rues de Goma ce 24 Juillet en dit long.

Je pense que cette histoire du prix du billet d’avion sera la même que celle du prix du passeport congolais.On nous parle de 99$ mais les frais connexes nous ramènent à presque 250$ l’ancien prix “Nous dit Charles Kikandi étudiant en faculté de tourisme à l’université de Goma.

La ville de Goma se trouve à l’extrême- Est de la capitale Kinshasa (Plus de 2.000 Km et plus de 2 heures de vol).Plusieurs citoyens lambda, habitants de la ville volcanique ne trouvent pas leurs compte dans cette annonce du ministre Kalumba.

J’ai de la famille à Kinshasa et partout au Congo,mais j’aurais la capacité d’aller le rendre visite lorsque le billet Goma-Kin coûtera 100$ américain.Dire qu’on a réduit le prix du parking d’un avion ne m’intéresse pas tant qu’il me faut plus de 400 $ pour aller à Kinshasa“réagit un habitant de Goma qui n’a jamais utiliser l’aéronef comme moyen de transport par lourdeur du prix.

Par ailleurs,cette annonce du ministre a suscité plusieurs réactions d’internautes qui vont toutes dans le sens de souhaiter un accomplissement de cette décision par des actions concrètes.

“On est fatigués des choses non concrètes, hier je suis parti chez Congo Airways le billet Lubumbashi Kinshasa c’est tjrs 291$. Hors mis le go pass et test covid.”Témoigne un internaute qui réagit sur la page Facebook de l’émission parole aux auditeurs de la radio Okapi.
Pourtant ,le Gouvernement Congolais dit avoir réduit les charges sur la structure de prix des billets d’avion à travers l’espace aérien congolais.

Ce qui n’est pas l’avis de Clément Bayi,un autre internaute réagissant sur la page de l’émission parole aux auditeurs.
“En conclusion c’est sont les charges de l’état qui pesaient sur les prix du billet d’avion.
Pareil sur les prix des produits surgelés.
C’est donc l’État qui gère les prix que nous observons sur le marché.”

Pour atteindre la réduction du prix du billet d’avion en RDC,le gouvernement promet de revoir à la baisse les taxes RVA et l’exemption des droits des douanes à l’importation et à l’exportation.Devront aussi être revues le dédouanement des pièces de rechange et autres consommables des avions en passant par la mise en place d’un mécanisme allégé de dédouanement des pièces de rechange et l’extraction de la redevance sûreté et sécurité de la RVA du prix du billet.

Les congolais que nous avons rencontrés espèrent que toutes ces mesures aboutiront à la réduction du prix du billet d’avion sur toute l’espace aérienne Congolaise avant la fin de ce premier mandat du président Félix Antoine Tshisekedi.

Thierry Kayandi