English English French French Swahili Swahili

RDC : Le prix des produits pétroliers est majoré dans les zones Nord, Est et Sud (officiel)

Le prix des produits pétroliers vient d’être revu à la hausse dans les zones de l’Est et du Sud et du Nord. Ceci est contenu dans un arrêté publié ce mercredi 12 Août par la Ministre de l’Économie Nationale. Elle justifie cette mesure suite à différentes revendications des pétroliers dans ces zones. Ceux-ci menaçaient de stopper l’approvisionnement en produits pétroliers dans leurs zones. Ce prix tient compte du taux actuel des dollars.

Selon cet arrêté, cette nouvelle structure de prix entre en vigueur à partir de ce jeudi 13 Août 2020. Elle prend en compte le réajustement des paramètres liés notamment au Prix moyen Frontier commercial (PMFC) et le Taux de change. Selon Madame  Acacia BANDUBOLA MBONGO, ministre de l’économie nationale, le rapprochement de ces paramètres à la vérité de prix appliqué a entraîné la révision à la hausse des prix du litre à la pompe dans ces zones pétrolières.

Cependant pour la zone est où figure la province du Nord-Kivu et l’Ituri, le litre d’essence qui se vendait à 1500 Fc, sera désormais vendu à 1950 Fc, soit une augmentation de 450 FC. Le litre de Gasoil ou du Mazout qui se vendait à 1540, sera vendu à 1920 FC, soit une augmentation de 380 FC par litre. 

Par contre Dans la zone sud, le litre d’essence passe de 1390 à 1820 FC, soit une augmentation de 430 FC. Dans la même zone, une augmentation de 470 FC sera observée sur le litre de GASOIL, passant ainsi de 1450 FC à 1920. Quant à la Zone Nord, le prix du litre d’essence passe de 1400 FC à 1800 FC, alors que celui du gasoil a été maintenu à 1500 FC.

Ce léger réajustement de prix du litre du pétrole à la pompe tient compte du fait que le Gouvernement et les pétroliers se sont mis d’accord pour appliquer le taux de change de 1995 FC le dollar américain.

Le Président de la République avait lors du conseil des ministres le vendredi 7 Août dernier, appelé les opérateurs des produits pétroliers au calme. FélixTSHISEKEDI avait recommandé le maintien du dialogue entre les acteurs, sous le leadership de la Ministre de l’Économie nationale et celui des Hydrocarbures pour une solution idoine à leurs revendications.

Pour rappel, la structure de prix qui était en application, est entrée en vigueur le 7 mai dernier.

ROBERT TSONGO correspondant depuis Kinshasa