Heal Africa : l'hôpital qui répare les femmes, les hommes et les enfants
ISESOD: L'Institut Supérieur d'Environnement Solidaire et de Développement
English English French French Swahili Swahili

RDC : Insécurité à l’est, le MLC appelle à l’implication de toute la classe politique et l’ensemble des forces vives

Le Mouvement de Libération du Congo (MLC)condamne l’insécurité persistante et croissante à l’Est de la R.D.C précisément dans les provinces de NORD-KIVU, ITURI et dans le HAUT-UELE. Dans un communiqué publié ce mardi 1er septembre dont une copie est parvenue à larepublique.net, la secrétaire générale Eve BAZAIBA invite le Gouvernement à prendre ses responsabilités pour mettre fin à cette situation.

Dans ce communiqué, le MLC juge insupportable la situation sécuritaire dans cette partie du pays. Pour ce parti politique de l’opposition, cette insécurité a atteint des proportions insupportables. Le MLC cite en illustration l’assassinat le 26 Août dernier de cinq écoliers finalistes de l’école primaire à MASISI et l’agression sexuelle le 30 Août d’une élève finaliste à Isiro.

Le MLC condamne avec véhémence, ces actes ignobles. Cette formation politique estime qu’il est inadmissible que des garçons et filles soient impunément tués et violés sous l’œil impuissant de l’Etat congolais.

« La meilleure façon d’attenter à l’avenir d’un pays est de s’en prendre à sa jeunesse. La pire façon de souiller la dignité d’une nation est d’utiliser le viol comme une arme aux mains des terroristes sur le corps de la femme » lit-on dans ce communiqué.

Le MLC appelle à l’implication de toute la classe politique, les institutions de la République ainsi que l’ensemble des forces vives de la nation pour mettre fin à l’insécurité en RDC. La formation politique chère à Jean-Pierre BEMBA demande au gouvernement de tout faire pour prévenir et stopper ce déferlement de violence à l’égard de nos enfants.

Robert Tsongo